erratum : le père Raphael Qatin n’est pas décédé

Très sérieusement blessé lors de l’attaque de la cathédrale syriaque catholique  de Bagdad, dimanche 31 octobre, il se remet de ses blessures dans un hôpital de Bagdad.

Nous sommes désolés de cette erreur due à la confusion du moment.

Partager :
Cette entrée a été publiée dans Actualité. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.