La Bataille d’Egypte : réaction de Marc Fromager

Encore une fois, la couverture médiatique des événements au Moyen-Orient semble totalement décalée par rapport à la réalité du terrain. Comme le précise le Patriarche des Coptes catholiques, il ne s’agit pas en Égypte d’une «lutte politique entre factions rivales mais d’une lutte de tous les Égyptiens contre le terrorisme».

Sont toujours opposés en Occident l’armée égyptienne et les Frères musulmans, mais aucune mention n’est faite du peuple égyptien. Or, ce dernier est massivement derrière l’armée et contre la mainmise des Frères musulmans sur le pays. Des milices civiles anti-Morsi ont même été spontanément créées auxquelles l’armée a demandé la dissolution.

Il serait bon de rappeler que près de la moitié de la population égyptienne est descendue dans la rue à deux reprises, d’abord pour chasser Morsi et ensuite, le 26 juillet, pour donner les pleins pouvoirs à l’armée pour débarrasser le pays de ce « cancer ».

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il ne s’agit pas ici de l’expression pacifique de nuances sur la compréhension de la démocratie mais d’une véritable lutte à mort que les Frères musulmans ont engagé avec le pays et qu’ils ne reculeront pas.

Plutôt que de faire des grandes déclarations à l’armée égyptienne mais qui ne sont pas suivies d’effet et qui n’ont comme unique conséquence que celle d’encourager les Frères musulmans, l’Union européenne et les États-Unis feraient mieux de se concentrer sur la lutte anti-terroriste dont ils se prévalent en permanence et éviter toute ingérence visiblement contre-productive.

Restent les chrétiens aujourd’hui particulièrement visés par les Frères musulmans et que l’Occident semble avoir complètement abandonnés.

La France et l’Union européenne n’ont peut-être pas à leur apporter un soutien particulier mais pas non plus un mépris particulier comme nous pouvons l’observer aujourd’hui.

Heureusement, des égyptiens musulmans ont également aidé à protéger des églises. Ces véritables artisans de paix devront le moment venu être honorés comme il se doit.

Cette bataille d’Egypte dépasse enfin largement le cadre national et aura des répercussions sur toute la région et même au-delà. En attendant, c’est toute la population égyptienne qui est prise en otage. Écoutons-la, ce sera sans doute la meilleure manière de l’aider.

Marc Fromager
Directeur de l’Aide à l’Eglise en Detresse

Partager :
Cette entrée a été publiée dans Actualité, Homepage, moyen-orient, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.