200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Marc de Leyritz : conversion à la mission


marc-pull-noir« Etre chrétien, me dit Marc de Leyritz, c’est bien sûr suivre le Christ, mais c’est aussi l’annoncer ! Comment ne pas partager ce trésor de la foi avec ceux qui n’ont pas encore la chance de le connaître ! » Banquier d’affaire à Londres, Marc y découvre, en 1999, les cours Alpha, nés là trente ans auparavant. Il comprend alors l’urgence de la mission et plaque tout pour une année sabbatique où il parcourt avec sa femme et ses deux enfants (il en a maintenant cinq) 250.000 km sur les routes de France pour parler d’Alpha.
Dix ans plus tard, Alpha est présent dans 800 paroisses françaises (35.000 en tout dans les 165 pays où le parcours existe) et repose sur un réseau de 6000 bénévoles. Près de 100.000 personnes (14 millions dans le monde) ont suivi un des parcours et chaque année, ils sont maintenant entre quinze et vingt mille Français à emboîter le pas. Validé par la Conférence des évêques en 2001, Alpha est aujourd’hui une des premières sources de baptêmes d’adultes en France. Plusieurs formules existent, Alpha classique, jeunes, couple ou Duo mais le principe reste celui d’inviter des amis ou connaissances à se retrouver autour d’un repas convivial et de réfléchir au sens de la vie dans une perspective chrétienne.
Après un développement dans les pays anglophones puis dans les grands pays historiquement catholiques (France notamment, Europe puis Amérique latine), une troisième vague voit l’expansion d’Alpha depuis une dizaine d’années dans le reste du monde. En Inde par exemple, le parcours a été traduit dans les quinze langues les plus parlées et se répand  comme une traînée de poudre. En 2008, 800 week-ends de formation ont été assurés en deux mois, ce qui a permis ensuite à des milliers d’Indiens de lancer de nouveaux parcours. En Egypte, la formation est faite sur place en arabe et le réseau ne cesse de s’étendre. En Russie, ce sont d’abord les monastères orthodoxes qui ont adopté les parcours.
En France, le bureau qui coordonne Alpha n’est plus, depuis peu, au domicile des Leyritz. Une équipe de douze salariés s’y consacre totalement. Malgré tout, avec vingt à trente heures par semaine en moyenne consacrées à Alpha, en plus de son activité professionnelle, l’emploi du temps de Marc de Leyritz reste un casse-tête permanent. Mais le zèle missionnaire est à ce prix. « Et puis, me confie-t-il, tout baigne dans la prière ! » Il me partage sa communion de cœur avec la mission de l’AED. Communion réciproque. Vive la mission !
Marc Fromager
www.parcoursalpha.fr

Mentions légales | Crédits | Vie privée | Informations Cookies