200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Nos actions

IRAK :
Faites un cadeau de Noël pour les chrétiens réfugiés !

OBJECTIF :
295 000 €
0 € collectés

Offrez un cadeau de Noël aux enfants réfugiés d’Irak !
15.000 cadeaux de Noël pour des enfants de familles déplacées de Ninive et Mossoul

Les enfants des camps de réfugiés ont besoin de réconfort (cliquer pour agrandir la photo)15 000 enfants chrétiens sont réfugiés à Erbil et Dohuk. Ils ont fui leur maison sans rien emporter et vivent dans des conditions très difficiles dans le froid de l’hiver irakien. La plupart ont perdu des membres de leur famille et ont été marqués par la peur et les violences. L’AED souhaite leur offrir à chacun un cadeau pour Noël.

Nous voulons redonner le sourire aux enfants réfugiés d'Irak ! (photo : dans une nouvelle classe à Erbil)Ces enfants traumatisés et démunis ont quitté leur foyer sans rien, et vivent maintenant avec leurs familles en dépendant entièrement d’une aide extérieure. Si ces enfants ont perdu leur maison, il ne faut pas qu’ils soient également privés de la joie de Noël. Dans chaque colis, ils recevront des vêtements chauds (manteau et chaussettes chaudes), des bonbons, ainsi qu’une petite Bible illustrée « Dieu parle à ses enfants ». Les cadeaux sont étiquetés de manière individuelle, avec le nom de l’enfant écrit sur une carte de vœux.

Les religieuses emballent les premiers cadeaux de Noël (cliquer sur la photo pour agrandir)Chaque paquet coûte environ 20 €. Le projet est coordonné par le Comité d’urgence basé à Erbil. Les religieuses emballent et distribuent chaque cadeau aux différents groupes d’enfants.

Aucun enfant ne doit être mis de côté. Chaque enfant va recevoir une carte de Noël de l’AED ; il sera demandé à chaque enfant de prier pour les bienfaiteurs le jour de Noël. Nous espérons que ce cadeau mettra un sourire sur leurs visages en cette période de traumatisme et de tristesse.

Aidez-nous à rendre le sourire aux enfants réfugiés d’Irak !

 

 

Pour Noël, écrivez une lettre de soutien aux chrétiens d’Irak !

Écrivez ici votre message de soutien :
http://www.aedenfrance.org/cadeaux-messagers/mur/ 

Si vous préférez envoyer une lettre par voie postale, écrivez-nous ici :

AED – Cadeaux messagers
29, rue du Louvre

78750 Mareil-Marly

Bonne nouvelle : inauguration de la première des huit écoles AED en Irak !

Le 11 décembre 2014, l’AED a eu la joie d’inaugurer une école destinée aux enfants réfugiés chrétiens à Erbil-Ankawa. Il s’agit de la première des huit écoles dont l’AED finance la construction. Le président international de l’AED, Johannes Heereman, soulignait à Erbil :

« L’éducation des enfants est une priorité absolue pour notre œuvre. Nous ne devons pas permettre que se répète en Irak la situation qui règne en Syrie, où des enfants ne vont plus à l’école, parfois depuis plusieurs années. Ce sont des générations perdues, avec, à long terme, des séquelles impossibles à évaluer aujourd’hui. C’est pourquoi je suis très heureux que l’inauguration de cette école constitue une contribution modeste mais importante visant à assurer la présence chrétienne en Irak ».

Le P. Halemba, responsable des projets au Moyen-Orient, confiait: « Nous avons débloqué environ 2 millions d’euros pour la construction de ces écoles. Elles ne pourront évidemment pas couvrir tous les besoins, mais c’est un début. Nous agissons aussi en faveur de l’œcuménisme : une école située à Dohuk accueillera principalement des enfants syriens-orthodoxes. Mais des enfants yézidis pourront également fréquenter nos écoles. »

L’existence de cette école va alléger la tâche des paroisses qui accueillent les réfugiés. « Il arrivait et arrive encore que de nombreux établissements scolaires soient utilisés pour les loger. Les parents des élèves craignaient que l’éducation de leurs enfants se trouve ainsi interrompue. Cela a provoqué des tensions, qui vont désormais pouvoir se calmer. Les écoles donnent un nouvel espoir, aux parents comme aux enfants. Elles sont un argument supplémentaire pour les inciter à rester dans le pays qu’ils aiment. »

Mgr Warda, archevêque chaldéen d’Erbil, remercie l’AED de son soutien. « C’est une contribution importante qui ne manquera pas de donner des perspectives nouvelles à nos réfugiés. Nous remercions tous les bienfaiteurs de leur générosité. »

Construite en éléments préfabriqués, l’école sera la première de huit qui seront érigées dans les provinces irakiennes de Dohuk et d’Erbil. Il est prévu qu’elles ouvrent toutes en janvier 2015. Elles pourront accueillir au total quelque 7200 enfants, des chrétiens pour la plupart. Elles fonctionneront par roulement, le matin et l’après-midi, recevant à chacune de ces sessions environ 450 enfants de toutes les classes. Les cours seront assurés par des professeurs des communes chrétiennes actuellement occupées par l’État islamique (Daech). Ces enseignants seront payés par le gouvernement central de Bagdad. Les salles de classe seront utilisées pour l’enseignement scolaire et le catéchisme.

Vidéo 1 : les chrétiens d’Irak (6’24)

Vidéo 2 :  des enfants prient le Notre Père en araméen

Depuis que la milice terroriste qu’est l’État islamique a envahi le nord et l’ouest de l’Irak en juin 2014, plus de 120 000 chrétiens ont dû fuir leurs régions, en plusieurs vagues, abandonnant tout derrière eux. Le plus souvent, ils ont trouvé refuge au Kurdistan, une région située dans le nord de l’Irak. Les évêques craignent un exode de plus en plus massif en provenance de l’Irak si l’on ne parvient pas à offrir rapidement des perspectives à ces populations. C’est pourquoi l’AED a débloqué 4,6 millions d’euros d’aide pour les chrétiens persécutés en Irak. Cette somme exceptionnelle est consacrée à plusieurs projets, notamment à l’achat de préfabriqués permettant de les loger, et à la fourniture de denrées alimentaires.

 

PAROLES D’EVEQUES :

« Les chrétiens d’Irak sont profondément abattus. Leur principale préoccupation est l’incertitude de leur avenir. Ils ont peur car ils ne savent pas à quoi s’attendre. Ils ne savent pas combien de temps cette situation de misère et d’angoisse va durer. Beaucoup de familles sont maintenant coupées en deux, parce que certains de leurs membres ont déjà quitté le pays, alors que le reste de la famille ne sait pas quoi faire. »
Mgr Sako, Patriarche chaldéen, 3 décembre 2014

« L’Église fait tout son possible pour aider les chrétiens à célébrer la naissance de notre Seigneur dans des conditions décentes. Nous prierons l’Enfant-Jésus d’aider nos enfants, de même que tous les jours nous prions Dieu de nous donner la force de supporter cette douleur terrible avec patience et foi »
Mgr Warduni, archevêque chaldéen auxiliaire de Bagdad, 3 décembre 2014

« Les réfugiés se trouvent souvent privés, parfois pour longtemps, des biens fondamentaux : une habitation digne, l’assistance sanitaire, l’éducation, le travail. Ils ont dû abandonner non seulement des réalités matérielles, mais surtout la liberté, la proximité des membres de la famille, leur milieu vital et les traditions culturelles. Les conditions dégradantes dans lesquelles de nombreux réfugiés doivent vivre sont intolérables ! »
Pape François, 30 novembre 2014

 

Mentions légales | Crédits | Vie privée | Informations Cookies