200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Qui sommes-nous ?

L’AED a été fondée en 1947 dans un esprit de réconciliation. Fondation internationale de droit pontifical, elle ne vit que de dons.

Le P. Werenfried et Mère Teresa en Inde

L’AED est fondée en 1947, au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, par un religieux hollandais, le Père Werenfried. Elle soutient les chrétiens dans le monde, là où ils sont confrontés à des difficultés matérielles ou à des persécutions. La mission de l’AED était au départ localisée en Allemagne et Europe de l’Est. Elle s’est développée au fil des années et en fonction des besoins en Asie, en Amérique latine, en Afrique puis au Moyen-Orient. En 2018, l’AED compte 23 pays donateurs, dont la France.

Les pays aidés par l’AED

L’AED finance plus de 5000 projets par an dans 150 pays. Les aides de l’AED sont avant tout pastorales et répondent toujours aux demandes des évêques locaux (aide de séminaristes à travers des bourses d’étude, construction d’églises, diffusion de bibles en langues locales). Depuis quelques années, l’AED déploie également des aides d’urgence auprès des réfugiés : par exemple plus de 40 millions pour les réfugiés irakiens depuis l’été 2014, et plus de 25 millions pour les réfugiés syriens depuis le début de la guerre en mars 2011.

Observatoire de la liberté religieuse
Aujourd’hui, on estime que 200 millions de chrétiens ne peuvent pas vivre leur foi librement. L’AED a aussi pour mission de défendre la liberté religieuse dans le monde, qu’elle promeut en tant que droit fondamental de la personne humaine, quelle que soit la religion concernée. Elle agit par ses déclarations et les appels qu’elle lance pour sensibiliser l’opinion publique et les décideurs. Agissant dans 140 pays touchés par la persécution religieuse ou le dénuement, l’AED est un observateur privilégié des enjeux géopolitiques de ces pays. Elle mène un travail de recueil d’informations, de contacts, d’observation et d’analyse de ces situations, et publie tous les deux ans un Rapport sur la liberté religieuse dans le monde.

Mentions légales | Crédits