200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Communiqué AED: vibrant hommage aux chrétiens persécutés

Publié le 8 février 2016

Communiqué,
Mareil-Marly, 8 février 2016,

Invités par l’AED du 29 janvier au 4 février 2016, ils ont rassemblé des milliers de Français autour d’eux. Mgr Jeanbart, archevêque d’Alep en Syrie, Mgr Coutts, archevêque de Karachi au Pakistan, Père Aurélio, missionnaire trinitaire au Soudan et Soeur Lika, religieuse dominicaine réfugiée d’Irak ont témoigné avec force dans cinq villes de France lors de la 8ème édition de la Nuit des Témoins.

crédit MA MouterdeDu 29 janvier au 4 février, près de 6.000 personnes ont rejoint les églises et cathédrales bondées de Paris, Nancy, Orléans, Rennes et Toulon pour participer à la 8ème Nuit des Témoins organisée par l’AED et rendre ainsi hommage aux chrétiens persécutés à travers le monde. Des milliers d’autres ont suivi ces veillées retransmises en direct. (voir la vidéo ici).

La procession jusqu’à l’autel des 16 portraits de prêtres et religieuses tués dans l’année à cause de leur foi a suscité une vive émotion dans l’assemblée. « Derrière ces 16 martyrs de la foi, ce sont des milliers d’autres chrétiens violemment tués en 2015 que nous honorons, alerte Marc Fromager, directeur de l’AED. Cette année aura été particulièrement douloureuse ; plus que jamais, les chrétiens sont victimes de certains groupes déterminés à les faire disparaître de régions entières, en particulier au Moyen-Orient et dans la bande sahélo-saharienne.»

Mgr Jeanbart, archevêque d’Alep depuis 20 ans, le vit au quotidien et dénonce une « éradication systématique de toute une civilisation » en Syrie. « On se trouve en face d’une nouvelle invasion barbare, sauvage et bien plus violente que celle subi du temps des Mongols, des Tartares au Moyen-Age et des Ottomans au début du 16ème siècle. »

crédit photo MA MouterdeSœur Lika, dominicaine irakienne, est un témoignage vivant de cette éradication, elle qui avec 70 autres sœurs, a dû fuir son couvent de Mossoul puis de Qaraqosh l’été 2014. Désormais au Kurdistan, elle s’occupe des autres réfugiés. « Les coupures d’électricité et les pénuries d’eau envahissent le quotidien. Les écoles sont débordées. Il n’y a pas d’intimité, pas de vie privée, les parents n’arrivent pas à élever leurs enfants dans ces conditions. Cette génération d’enfants ne sera pas assez instruite pour affronter l’avenir» déplore-t-elle.

L’extension de l’extrémisme islamique « nous atteint aujourd’hui aussi au Pakistan » prévient Mgr Coutts, archevêque de Karachi, rappelant les derniers attentats suicides contre des églises. Nous sommes « sous constante pression » car « nous ne savons ni où ni quand aura lieu la prochaine attaque. »

Le Père Aurélio, missionnaire trinitaire, a suscité l’étonnement et l’effroi lorsqu’il a témoigné avoir racheté un « groupe de 170 enfants chrétiens esclaves » du Soudan pour les arracher à la « dictature islamiste » du Nord. La communauté en a racheté 800 ces vingt dernières années, « mais il y en a encore des milliers d’autres », confie-t-il.

En marge de ces cinq veillées, l’AED, dont l’une des missions est d’informer, a organisé pour ces quatre invités exceptionnels des conférence de presse, interviews et rendez-vous politiques afin de faire connaitre au grand public et aux décideurs la réalité de la situation dans leur pays.

Retrouvez sur cette page quelques-unes des nombreuses retombées presse.
Cliquez ici pour plus d’informations sur les Témoins

Archives