200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Communiqué de presse : De Rome à la Syrie, une icône comme signe de la prière commune

Publié le 16 septembre 2019

Dimanche 15 septembre, l’icône de « Notre-Dame des Douleurs, Consolatrice des Syriens » a été bénie par le pape François juste avant l’angélus, place Saint-Pierre. Le Saint-Père a prié pour la paix en Syrie, en union avec des milliers de familles syriennes. Cette icône est à présent en route pour la Syrie, où elle sera reçue successivement dans chacun des 34 diocèses du pays.

Réalisée à l’initiative de l’AED par un prêtre grec-orthodoxe à Homs, l’icône de « Notre-Dame des Douleurs, Consolatrice des Syriens », est une représentation traditionnelle de la Mère du Christ assise sur le trône de la sagesse. En bénissant cette icône et en la faisant parvenir aux chrétiens syriens, le Souverain pontife veut leur adresser ce message : « Vous n’êtes pas seuls, nous sommes avec vous. »

À l’issue des messes dominicales célébrées en Syrie ce dimanche 15 septembre, les 6000 rosaires fournis par l’AED et bénis par le pape François le 15 août dernier ont été distribués aux paroissiens, catholiques et orthodoxes. Le président de l’AED France, Pierre Bouhey explique : « Ces rosaires, cette icône, ces objets pourraient paraître dérisoires au regard des enjeux syriens ! Mais ils sont des signes tangibles de l’union de prière de tous les chrétiens. Nos frères de Syrie nous rappellent continuellement la puissance de la prière dans les situations qu’ils vivent. Ainsi Piter Essa, 17 ans, chrétien syriaque orthodoxe qui a vécu les bombardements et l’exil nous a-t-il écrit : ‘’Je porte une croix autour du cou pour me souvenir que, même quand je me sens perdu, je ne suis pas seul’’. Aujourd’hui, nous prions pour nos frères et pour tous les Syriens, victimes de la guerre. »

En 2018, l’AED a consacré un budget de plus de 8 millions d’euros pour plusieurs plans d’aide à l’Église locale en Syrie. 

 

 

Archives