200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Communiqué de presse : Le 22 août, allons à la messe pour ceux qui en sont empêchés

Publié le 13 août 2019

Le 28 mai dernier, l’Assemblée Générale des Nations Unies a décidé de proclamer le 22 août Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions

A l’occasion de la première édition de cette Journée, l’AED rappelle que 200 millions de chrétiens ne peuvent vivre librement leur foi à travers le monde. Certains se trouvent dans des régions sans prêtres, très isolées, certains sont emprisonnés, subissent des persécutions, des violences, ou vivent dans un pays où la foi chrétienne est interdite.

L’Œuvre propose d’apporter un soutien spirituel à ces chrétiens d’une manière simple et concrète : en se rendant à la messe pour eux jeudi 22 août prochain.

Afin de témoigner de leur fraternité, les participants sont invités à :
– s’inscrire sur cette carte interactive qui géolocalisera les participants (disponible ici), en précisant son prénom et l’adresse de l’église
– se manifester sur les réseaux sociaux en portant un badge avec le #22aout.

Le père Yves Genouville, assistant ecclésiastique de l’AED, célèbrera la messe du 22 août à 9h00 en l’église Saint-Louis de Versailles.
« Alors que les violences contre les fidèles de toutes religions connaissent une augmentation sans précédent, partout à travers le monde, cette Journée constitue un message et mandat clairs que les actes de violence à motivation religieuse ne peuvent être et ne seront pas tolérés par les Nations Unies, les Etats-membres, et la société civile. Il appartient désormais aux États et aux sociétés civiles de veiller à ce que cette action symbolique se transforme en une action significative », affirme Pierre Bouhey, président de l’AED.
Mareil-Marly, le 13 août 2019

Archives