200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Communiqué : Montmartre en rouge pour la liberté religieuse

Publié le 4 octobre 2017

Jeudi 12 octobre 2017, l’AED illuminera la Basilique du Sacré-Cœur pour interpeller le grand public sur le déclin de la liberté religieuse dans le monde. Au cœur de 24h dédiées à ce droit fondamental, l’évènement s’inscrit dans le cadre des 70 ans de l’association.

Un évènement international
Après la fontaine de Trévi en Italie, l’abbaye de Westminster, la Jewish Liberal Synagogue et l’Imam Khoei Centre au Royaume-Uni, puis le Christ Rédempteur de Rio au Brésil en août 2017, l’AED parera la Basilique de Montmartre de la couleur du martyre, symbole de son combat pour la liberté religieuse.

A Montmartre (mont des martyrs), 24h pour la liberté religieuse
11h15 : Ouverture des 24h. Messe dans la Basilique.
17h-19h : « Boîte à questions » sur le parvis.
19h15 : Illumination de la Basilique en rouge, couleur du sang versé en haine de la foi.
20h : Stand up de silhouettes figurant les personnes tuées à cause de leur appartenance religieuse.
20h30 : Veillée de prière pour ceux qui ne peuvent vivre leur foi librement.
22h : Messe puis nuit d’adoration*.

Au service de la liberté religieuse depuis 70 ans
Fondée en 1947, l’AED a notamment pour mission de défendre la liberté religieuse, droit institué par la Déclaration des Droits de l’Homme, quelle que soit la religion concernée. Agissant dans 150 pays touchés par la persécution religieuse ou le dénuement, elle est un observateur privilégié des enjeux géopolitiques locaux et publie, tous les deux ans, un Rapport sur la liberté religieuse dans le monde à retrouver sur www.liberte-religieuse.org. Le dernier Rapport de 2016 dénonce une dégradation générale de la situation. Sur les 196 pays étudiés, 38 ont subi d’importantes violations relevant soit de la persécution, soit de la discrimination.

« En Irak, j’ai vu des yézidis réduits à l’esclavage sexuel à cause de leurs croyances ; en Inde, des dalits musulmans traités comme des objets par les hindouistes ; au Nigeria, des chrétiens mutilés par Boko Haram… Ça suffit ! Si nous voulons la paix, défendons la liberté religieuse. Ce n’est pas un simple concept mais un enjeu vital. » Marc Fromager, directeur de l’AED.

* S’inscrire au 01 53 41 89 00 ou benedictines.montmartre@gmail.com

Archives