200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Communiqué: « Nous sommes tous des chrétiens d’Irak »

Publié le 24 juillet 2014

Communiqué de presse
Mareil-Marly, le 24 juillet 2014,

« Nous sommes tous des chrétiens d’Irak »

« Comment peut-on accepter l’expulsion de civils innocents de leurs maisons sous la menace de mort, leur dépouillement, l’incendie de leurs églises dont certaines remontent à l’époque pré-islamique? » s’alarment les archevêques de Mossoul dans un communiqué parvenu hier à l’AED.

Nous aussi, avec les chrétiens d’Irak et les autres minorités menacées, nous nous alarmons et réagissons, choqués par une telle violence considérée comme « crime contre l’humanité » par l’Onu ce 20 juillet.

Aux côtés des archevêques de Mossoul, nous réaffirmons la « fierté de notre christianisme » et demandons aux autorités internationales de prendre leurs responsabilités pour assurer dans un premier temps la sécurité et le soin d’urgence aux réfugiés.

L’AED a débloqué depuis le 9 juin une aide supplémentaire d’urgence de 100.000 euros pour que l’Eglise puisse accueillir les familles en fuite, toujours plus nombreuses, chrétiennes comme musulmanes. Mais alors qu’hier, l’urgence était de trouver un logement et de la nourriture, aujourd’hui, l’urgence est de survivre. L’Irak est à l’agonie.

Pour manifester notre attachement à nos frères chrétiens irakiens que l’AED soutient depuis longtemps, nous proposons :

  • d’acheter un T-shirt avec la lettre ? (noun) – initiale de « Nazara » (chrétiens) – en communion avec les chrétiens dont les maisons, marquées de cette lettre, sont confisquées à Mossoul. Le produit de la vente de ces T-shirts sera entièrement destiné aux chrétiens d’Irak.
  • de faire un don pour répondre à la situation d’urgence dans laquelle se trouvent ces chrétiens chassés de chez eux.
  • de prier pour nos frères d’Orient, tout spécialement le dimanche 27 juillet: soit en participant à la messe pour la paix qui sera célébrée à l’initiative de Mgr Vingt-Trois à Notre-Dame-de-Paris à 18h30, soit en priant la Prière universelle proposée par la Conférence des évêques de France pour tous les diocèses. Un rassemblement silencieux sera organisé à la suite de la messe sur le parvis de la cathédrale.

Les archevêques d’Irak attendent des « actes concrets ». Répondons à leur appel.

Archives