200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

« Consolez mon peuple » : un chapelet pour la paix en Syrie

Les chrétiens de Syrie ont toujours besoin de notre soutien spirituel. Dans 23 pays, tous les bienfaiteurs de l’AED sont invités à prier le 15 septembre à midi, en communion avec le Pape François, pour que cesse la violence en Syrie, et pour tous les chrétiens victimes de la guerre, ainsi que les familles endeuillées. Puissent-ils être consolés.

 

Ils ne voient aucune perspective …
La situation en Syrie ne s’est guère améliorée, au contraire. Huit années de combats fratricides ont infligé de terribles destructions. La population s’attendait à une vie meilleure à la fin de la guerre dans certaines villes, mais il n’en est rien. Les violences continuent en plusieurs bastions et la situation économique empire : les Syriens perdent espoir.

La souffrance de tout un peuple
Près de 2000 chrétiens ont perdu la vie à cause de la violence, environ 700 ont été kidnappés et beaucoup ne sont pas encore rentrés chez eux. Soyons tous unis dans nos efforts pour soutenir les chrétiens souffrants et persécutés en Syrie. Nous prions pour la fin de la violence en Syrie, nous demandons à Dieu d’accorder le pardon et la réconciliation dans ce pays meurtri. Souvenons-nous particulièrement dans notre prière de toutes victimes de la guerre et leurs familles qui pleurent la perte de leurs proches et qui souffrent.

Puissent-ils être consolés
Unissons-nous dans la prière du chapelet et prions pour la paix, en communion avec les chrétiens en Syrie. Prions un « Je vous salue, Marie », ou une dizaine, afin de nous unir à la prière du chapelet des chrétiens du monde entier.

Le président exécutif international de l’AED, Thomas Heine-Geldern, présente un chapelet au Pape pour les familles syriennes (©Servicio Fotografico-Vatican Media)

Le dimanche 15 septembre, le Saint-Père priera pour la paix en Syrie et pour les familles des victimes de la guerre (tués et kidnappés) lors de la prière de l’Angélus. Le pape François bénira l’icône de « Notre-Dame des Douleurs, Consolatrice des Syriens » écrite par un prêtre grec-orthodoxe à Homs. Avec l’icône, une prière spéciale a été préparée pour l’intercession de « Notre-Dame des Douleurs, Consolatrice des Syriens », qui sera imprimée avec une reproduction de l’icône et distribuée aux 34 diocèses de Syrie, catholiques et orthodoxes.

Les 14 et 15 septembre, les célébrations suivantes auront lieu en Syrie :

– Dans toutes les paroisses (où aucun membre de la famille n’a été tué ou kidnappé), les paroissiens assistant à la messe dominicale prieront pour la paix avec les prières spéciales. Les fidèles recevront également le texte de la prière spéciale appelant à l’intercession de « Notre-Dame des Douleurs, Consolateur des Syriens » et prieront pour la consolation de toutes les familles des victimes de la guerre et pour les âmes des fidèles défunts.

– Dans les paroisses où des membres de la famille ont été tués ou enlevés, pour réconforter les familles souffrantes qui pleurent, il y aura des vêpres spéciales et une procession intitulée : « Consolez mon peuple » (cf. Is 40, 1). Au cours de cet événement, en symboles d’encouragement, des objets religieux seront distribués afin que chaque famille concernée puisse apporter un signe tangible d’un nouvel espoir au sein de son foyer. Chaque famille recevra un texte de la prière d’intercession spéciale « Notre-Dame des Douleurs, Consolatrice des Syriens », ainsi que :

  • un chapelet béni par le pape François
  • une Sainte Bible en langue arabe (imprimée par l’AED)
  • un crucifix en bois de l’église syriaque orthodoxe

 

Mentions légales | Crédits | Vie privée | Informations Cookies