200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Crise sanitaire : une couronne de prière

 

« Priez avec une confiance inébranlable et avec un seul cœur qui englobe d’amour toute la terre. Et le Seigneur se tournera vers nous et sa miséricorde n’aura pas de limites.  »
Père Werenfried, fondateur de l’AED

« Oh oui ! Nous élevons nos prières ensemble. Ce Carême est un Grand Samedi Saint mais Pâques est à la porte ! Nous sommes ensemble pour tenir dans l’Espérance. La vie est plus forte que la mort. »

Sœurs carmélites de Figuil (Cameroun)

 

Carmel de Sainte Thérèse, Uirapuru, Fortaleza (Brésil)

Selon notre charisme et notre histoire, la mission de l’Aide à l’Église en Détresse est fondée sur le pilier de la prière permanente. Nous ne cessons de compter sur la prière de nos frères et sœurs dans la foi, et tout particulièrement sur celle des communautés contemplatives, qui sont le « cœur priant » de l’Église.

En ces moments d’incertitude et d’angoisse, l’AED a lancé une campagne de prière invitant toutes les communautés contemplatives dans le monde à se joindre à une « couronne de prière » pour réconforter et encourager nos bienfaiteurs.

Déjà nous recevons des appels angoissés d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine : « ne nous abandonnez pas, vous êtes notre unique espoir ».

Le précieux soutien de leur prière pour la fin de cette pandémie, sera un « pont d’amour » et un exemple de communion que nous tentons de bâtir avec et entre nos bienfaiteurs et bénéficiaires de projet, à travers la prière, l’information et la charité.

Cette prière est une source de réconfort et de force pour nos bienfaiteurs et ceux qui en bénéficient.

Il nous faut déjà considérer l’après-pandémie quand nous serons submergés de demandes toutes plus urgentes les unes que les autres de nos frères et sœurs dans la foi : nous compterons plus que jamais sur la générosité de nos bienfaiteurs pour répondre à ces appels de détresse.

Voilà pourquoi nous osons parler d’une « pandémie de prière » tout en soulignant auprès de nos frères et sœurs dans la foi le rôle irremplaçable des communautés contemplatives pour l’Église et pour le monde. Nous voulons tous en faire l’expérience, l’occasion nous en est donnée dans notre confinement.

 

Confiez-nous vos intentions de prières particulières : toute l’équipe de l’AED France les portera chaque jour, à l’angélus, que ce soit dans la chapelle de l’AED ou depuis un lieu de confinement.


 

Les congrégations francophones qui vont prier spécialement pour les intentions des bienfaiteurs de l’AED :

  • Sœurs carmélites, Morondava, MADAGASCAR
  • Sœurs carmélites, Figuil, CAMEROUN
  • Sœurs dominicaines Douala, CAMEROUN
  • Sœurs bénédictines, Monastère Sainte-Agathe de Lolo, TCHAD
  • Sœurs bénédictines, Monastère Assomption de Dzogbégan, TOGO
  • Sœurs rédemptoristes à Kiri, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
  • Clarisses de Mbujimayi, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
  • Sœurs rédemptoristes de l’archidiocèse de Bobo Dioulasso, BURKINA FASO
  • Sœurs Rédemptoristes du Monastère de Diabo, Fada N’Gourma, BURKINA FASO
  • Sœurs bénédictines, Monastère de Koubri, BURKINA FASO
  • Sœurs visitandines, Ruyigi, BURUNDI
  • Sœurs Clarisses, Libreville, GABON

 

Les autres congrégations du monde qui vont prier pour les intentions des bienfaiteurs de l’AED :

  • Sœurs carmélites, Tanger, MAROC
  • Carmélites déchaussées (TOC) Jalingo, NIGERIA
  • Sœurs carmélites, Kiev, UKRAINE
  • œurs carmélites, Sarajevo, BOSNIE-HERZGOVINE
  • Sœurs carmélites, Nossa Senhora do sorriso e Santa Teresinha, Natal, BRÉSIL
  • Sœurs carmélites, East Rite, BULGARIEN
  • Carmélites déchaussées, Floride, URUGUAY
  • Carmes déchaussées (OCD), INDONÉSIE
  • Monastère bénédictin, ETHIOPIE
  • Monastère bénédictin, Sri Lanka – congrégation masculine
  • Sœurs bénédictines, Zhytomyr, UKRAINE
  • Sœurs rédemptoristes à Lemberg, UKRAINE
  • Sœurs dominicaines, Kwito-Bié, ANGOLA
  • Sœurs Clarisses, Xai Xai, MOZAMBIQUE
  • Clarisses de Luanda, ANGOLA
  • Clarisses de Malanje, ANGOLA
  • Clarisses de Brestovsko, BOSNIE-HERZÉGOVINE
  • Sœurs Clarisses, INDONÉSIE
  • Religieuses contemplatives Justiniennes d’Arequipa, PÉROU
  • Studitinnen de Veliky Birky, grec-catholique, UKRAINE
  • Région Rosarienne, Ashram Saint-Joseph, SRI LANKA – congrégation masculine
  • Carmélites déchaussées : Monastère « La Nativité du Seigneur », VENEZUELA
  • Association Notre Dame de Coromoto du Venezuela et des Caraïbes, VENEZUELA

Les messages des communautés :

Morocco, June 2012<br /> At the convent of the Holy Family and Saint Therese of the contemplative Carmelite Sisters in Tanger: (From left to the right) Sister Maria Isabel de la Santisima Trinidad (Mother Superior of the monastery) and Sister Maria Vi

 « Merci de tout cœur pour votre message, qui nous a poussées au plus profond de nos cœurs priants, unis au Cœur du Christ qui prie, intercède et est toujours vivant devant le Père pour chacun de ses frères. Nous vivons cette période d’épreuve comme un moment de plus grand silence, de plus grande prière d’offrande plus grande, demandant à la Vierge de nous aider à être sœurs de tous les hommes et les femmes qui souffrent d’une manière ou d’une autre en ce moment. Cette invitation et cette lettre que vous nous adressez est un appel encore plus spécial à vous joindre à la prière dans cette « pandémie de prière » pour notre famille de l’AED, qui dans toutes les régions du monde est une source de réconfort, d’aide et d’espoir pour tant de personnes. Nous prions intensément pour nos bienfaiteurs, pour les malades et pour ceux qui souffrent de la maladie et de la mort de leurs proches. Nous prions particulièrement pour les pauvres, ceux qui souffrent déjà à cause de toute cette situation de pénurie, de faim et de besoin. Pour chacun, nous prions et offrons nos longues heures de prière, notre adoration et nos sacrifices. Tous unis dans la même famille de l’AED et de l’Église. » Sœurs carmélites, Tanger, MAROC

 

« De tout cœur, nous vous remercions de votre message si important. Oui, en ces moments difficiles d’épreuve mondiale, nous ne cessons d’implorer le Seigneur pour venir au secours de son peuple, comme Il a fait pour son peuple en marche au désert. Nous pensons bien à tous les bienfaiteurs et bienfaitrices qui sont malades et ont besoin de secours, ainsi qu’à tous ceux qui sont atteints par ce Covid-19.
OUI, de tous nos cœurs, nous acceptons d’entrer dans cette campagne de prières, cette couronne de prières, car notre pays Madagascar aussi est atteint. Nous sommes dans le confinement aussi. Depuis quelque temps les dahalo (voleurs) dont tous les gens ont peur, ont cessé de nous terroriser, et maintenant que les gens ne travaillent plus mais restent confinés dans leur maison, beaucoup ont peur que ces voleurs se réveillent et viennent voler le peu qu’il y a dans les maisons. Le CO-19 terrorise et nous prions pour que les voleurs ne l’aident pas à nous tuer.
Dans l’espérance du salut apporté par Notre Rédempteur par sa Passion, sa mort et sa Résurrection, nous restons bien unies à vous toutes (tous) pour faire une chaîne de prières pour arrêter cette pandémie. Union de prières !” Sœurs carmélites, Morondava, MADAGASCAR

 

« Nous allons participer à cette chaîne de prière. La situation au niveau de la santé que nous traversons est critique. Et en ces temps, nous avons besoin de « solides amis de Dieu ». Nous prions pour qu’au cours de cette Grande Semaine, nous nous rapprochions de Dieu, avec simplicité et humilité, et atteignons ainsi ensemble la Lumière que Jésus nous offre, en tant que Seigneur de l’Histoire. Merci et comptez sur nous. » Carmélites déchaussées: Monastère « La Nativité du Seigneur », VENEZUELA

 

 « Nous aimerions faire partie de cette grande chaîne de prière. Notre communauté est toujours très reconnaissante envers l’AED et tous les bienfaiteurs, pour tout ce que vous avez fait pour nous au fil des ans. Nous nous souvenons toujours de vous dans nos prières. Alors que nous attendons les demandes de prière, que Dieu vous bénisse et vous protège. Puisse-t-il être heureux d’entendre toutes nos prières alors que nous lui crions en ce grand moment de besoin. » Carmélites déchaussées (TOC) Jalingo, NIGERIA

 « Oh oui ! Nous élevons nos prières ensemble. Ce Carême est un Grand Samedi Saint mais Pâques est à notre porte ! Nous sommes ensemble pour tenir dans l’Espérance. La vie est plus forte que la mort. » Sœurs carmélites, Figuil, CAMEROUN

« Je reçois, à l’instant, votre message. Déjà nous prions chaque jour pour cette intention : aux Offices Liturgiques, nous avons ajouté la récitation commune du chapelet, sans oublier notre prière personnelle. Nous allons toutes bien. Notre prieure et moi-même (en tant que secrétaire, sommes revenues un jour plus tôt de notre Chapitre Général qui se tenait à Roriz (Portugal) avant que la Belgique ne ferme ses frontières ! Les quatre sœurs congolaises (dont la prieure et la déléguée de l’Arbre de Vie y sont bloquées), et la prieure du Tchad est coincée à Addis-Abeba.

Le Christ ressuscité a vaincu la mort, gardons confiance. Comme dans l’histoire de Joseph, du mal, Dieu peut faire surgir le bien, mais ses voies nous sont encore inconnues. » Sœurs bénédictines, Monastère Sainte-Agathe de Lolo, TCHAD

 « Nous, Moniales Bénédictines de l’Abbaye de l’Assomption de Dzogbégan, acceptons cette campagne de prière pour notre monde qui est sous la panique et la menace de la pandémie du coronavirus. Que le Seigneur délivre nos frères et sœurs qui en sont déjà infectés et qu’Il accueille ceux qui ont déjà fait leur passage. Merci encore pour votre aide précieuse en faveur des démunis. Que le Seigneur récompense au centuple les bienfaiteurs. » Sœurs bénédictines, Monastère Assomption de Dzogbégan, TOGO

 « Merci de tout cœur pour cette bonne initiative de prière. Un proverbe dit chez nous : qu’une seule main ne ramasse pas la farine. Crions ensemble vers Notre Dieu et Sauveur et que Dieu nous écoute et nous exauce. Bonne montée vers Pâques et déjà bonne fête dans l’Espérance. » Monastère Rédemptoriste à Kiri, RD CONGO

« Merci de tout cœur de nous faire part de cette association de prière.  Oui nous prions et acceptons volontiers cette campagne de prière. L’union fait la force Puisque le Seigneur en cette semaine sainte être force réconfort pour toutes ces détresses des uns et des autres et espérance et vie pour ceux qui sont déjà parties vers la maison du père. Notre pays est aussi bien touché par cette pandémie du virus.  Que le Seigneur par ND du Perpétuel Secours vous protège. Merci de vos dévouements pour nous et le monde souffrant. Bonne montée vers Pâques » Sœurs rédemptoristes de l’archidiocèse de Bobo Dioulasso, BURKINA FASO

« Oui, notre Eglise et notre monde traversent un temps d’épreuves ! Nous prions de tout notre cœur jour et nuit, pour que Dieu, notre Père de miséricorde éloigne de nous cette forme de « guerre mondiale ».  Qu’il nous écoute et nous exauce ! Gardons courage et confiance dans le Père du Ciel ! Comme dit le Père Général des Rédemptoristes : même en ce moment du Covid-19, nous devons célébrer cette Semaine Sainte comme mystère de notre Rédemption par la mort et résurrection de notre Rédempteur et frère, Jésus Christ.  On peut fermer à clef les églises. On peut interdire les Assemblées des croyants. Mais on ne peut pas voler la Semaine Sainte de nos cœurs ! Ce mystère pascal demeure en nous, parmi nous, avec nous. Il nous entoure, il nous embrasse. C’est vraiment notre vie, notre être, notre identité. Oui, célébrer Pâques cette année sera différent. Mais nous allons célébrer avec lui. Il est avec nous, et nous ne pouvons jamais l’oublier. » Sœurs Rédemptoristes du Monastère de Diabo, Fada N’Gourma, BURKINA FASO  (les plus touchées par le terrorisme)

« Merci de votre message émouvant que nous venons de recevoir ! Oui, nous sommes tout à fait conscientes, et en ces temps plus que jamais, de notre rôle dans l’Eglise et de la responsabilité qui nous incombe. Nous nous engageons et nous voulons le faire avec plus d’ardeur encore dans une fervente supplication et intercession pour notre monde en souffrance. Oui, vous pouvez nous compter parmi vos collaboratrices dans cette chaîne de prière. Merci de nous le demander ! » Moniales bénédictines de N.D. de Koubri, au Burkina Faso

« Merci pour l’invitation à la prière. Chez nous, nous en sommes à la deuxième neuvaine de supplication. Que le Seigneur nous vienne en aide, nous guérisse des maladies de l’âme et du corps. Union de prière. Dieu soit béni ! » Sœurs visitandines, Ruyigi, BURUNDI

« Je vous souhaite une semaine sainte bénie avec notre Seigneur. Oui, nous, notre monde est vraiment dans une grande tribulation. Nous croyons que notre Sauveur nous aidera tous, vous et tous nos bienfaiteurs pouvez être entre les mains protectrices de notre Seigneur. Nous nous joignons à vous et à tous nos bienfaiteurs dans nos prières, surtout en cette période, pour que cette pandémie soit vaincue. Notre Seigneur qui est mort pour nous, peut sauver le monde, nous tous. C’est notre vocation d’être toujours en prière pour sa Sainte Eglise et pour notre monde. Et en cette semaine sainte, nous offrons notre prière spécialement pour tous nos bienfaiteurs et toute la mission de l’Église en détresse. » Carmes déchaussées (OCD), INDONÉSIE

 « En ce temps-ci je pense que même celui qui n’a jamais prononcé le nom de Dieu se tourne vers lui. C’est plutôt nous qui vous remercions de penser à nous puisque la prière est notre devoir. En plus de nos prières, quand il est possible de voir un prêtre, nous lui donnons des honoraires pour cette intention. Encore une fois merci de nous soutenir dans notre travail. » Sœurs dominicaines Douala, CAMEROUN

 « C’est avec émotion que nous avons lu ensemble votre lettre, écoutée avec attention. Nous sommes très touchées de l’importance que vous donnez à la prière, en particulier à la prière des contemplatives comme pilier de votre action en faveur des membres souffrants et nécessiteux de l’Eglise de par le monde. Nous prions de tout cœur à toutes vos intentions, spécialement pour tous les bienfaiteurs âgés touchés par cette terrible pandémie et pour tous ceux et celles qui n’ont plus que vous pour les assister en ce moment si crucial de notre Histoire. Oui, nous avons pris dans nos cœurs et nos prières l’Aide à l’Eglise en Détresse, tous ses membres et tous ses projets. Nous sommes sûres que le Seigneur viendra à notre aide car Il n’abandonne jamais ses enfants. Par la grâce de Dieu, nous nous portons bien jusqu’à présent, nous portons très fort le monde dans nos prières et nos sacrifices offerts avec amour. Nous sommes entourées d’amour et d’attention de la part des chrétiens qui pensent beaucoup à nous. Notre pays le Gabon compte jusqu’à présent officiellement un seul mort mais l’épidémie circule déjà et les mesures de précautions ont été prises au niveau national comme dans notre monastère. » Sœurs Clarisses, Libreville, GABON

 « Paix et bien dans le Seigneur ; nous nous unissons dans la prière afin que le Seigneur accorde force et courage aux bienfaiteurs dans cette pandémie qui fait rage… Union de prière ! » Clarisses de Mbujimayi, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

« Cette brève note est pour vous faire savoir que nous, les moines du Sri Lanka, prions tous les jours pour le monde entier de 19h30 à 20h30 devant le Saint-Sacrement. Et je dois vous faire savoir qu’en priant pour le monde entier, nous ne vous avons pas oublié ACN International; vous et vos proches vous souvenez également d’une manière spéciale. Nous prions pour que le Bon Dieu vous protège, vos proches de cette pandémie, car nous croyons en un Dieu bon. Soyez assurés de notre proximité spirituelle avec vous en cette période de troubles. » Monastère bénédictin, Sri Lanka (congrégation masculine)

 « Nous, les Rosariens, sommes proches de vous en ce moment d’épreuve. Nous sommes unis avec vous dans notre implication au Ciel pour mettre fin à cette situation pandémique. Je veux vous assurer que vous êtes dans nos prières. Même si le diocèse a suspendu les messes publiques, nous avons une messe quotidienne dans notre monastère. Nous continuons d’intercéder pour un retour rapide à la normale, face à cette situation effrayante. »  St. Joseph Ashram, SRI LANKA (congrégation masculine)

« Oui, nous prions jour et nuit pour ce virus pandémique. Que le Seigneur nous sauve. » Monastère bénédictin, Éthiopie

 

Mentions légales | Crédits | Vie privée | Informations Cookies