200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Édito de Marc Fromager: Du rififi en Arabie

Publié le 30 novembre 2017

Nous publions ici l’intégralité de l’édito de Marc Fromager, directeur de l’AED, qui paraitra demain dans le magazine L’Église dans le monde.

 

Du rififi en Arabie

Alors que la situation semble s’améliorer dans la partie septentrionale du Moyen-Orient, le sud semble vouloir prendre la relève.

Centré sur l’Irak et la Syrie, les principales victimes jusqu’à maintenant de l’État islamique, le nord de la région donne plutôt des signes de rétablissement. Le territoire contrôlé par l’État islamique a quasiment disparu et il ne reste en Syrie que 10% du pays encore aux mains de groupes djihadistes. La possible déflagration entre l’Irak et le Kurdistan n’a pas eu lieu, les irakiens ayant suffisamment montré leurs muscles et facilement récupéré Kirkouk, mettant un terme, provisoire au moins, aux velléités indépendantistes kurdes.

C’est maintenant plus au sud, et en particulier en Arabie Saoudite, que les tensions se sont soudainement renforcées, sur les plans à la fois intérieur et extérieur. Mohamed Ben Salmane (MBS), le prince héritier, s’est livré à une véritable démonstration de force en déclenchant une purge à grande échelle visant une longue liste de responsables, y compris des princes et des ministres, tout en cherchant à intensifier le conflit avec l’Iran.

En même temps, tout un train de réformes est annoncé avec des mesures de démocratisation, l’autorisation de conduire pour les femmes, le projet de jouer la carte du tourisme avec la construction d’une gigantesque cité du futur… Que pourra-t-il sortir de ce grand chambardement ? Même au Moyen-Orient, le pire n’est jamais sûr.

Marc FROMAGER

(édito de l’Église dans le monde, n°186 du 1er décembre 2017)

Pour approfondir: l’AED organise le 5 décembre à Paris un colloque: L’apres-Daech, entre géopolitique et mystique. Tous les renseignements ici.

Archives