200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Espagne : « Le soleil se lève sur un jour triste pour Barcelone »

Suite aux tristes évènements survenus hier, jeudi 17 août, à Barcelone et à Cambrils, voici la réaction du directeur de l’AED en Espagne, Javier Menéndez, en union de prière avec les victimes.

« Le soleil se lève aujourd’hui sur un jour triste pour Barcelone ainsi que pour toute l’Espagne, pour l’Europe et pour tout le monde civilisé. L’une des plus belles villes de notre pays, baignée par la lumière et la mer Méditerranée, se réveille ensanglantée, au milieu des cris de douleur et d’incompréhension. Un nouvel attentat djihadiste, comme tant d’autres auxquels nous nous sommes hélas habitués, a surpris hier les passants de Las Ramblas, la rue la plus typique pour flâner à Barcelone, et a brisé toutes les personnes que le véhicule meurtrier rencontrait sur sa route.

Dans un tragique Via Crucis, nous faisons maintenant mémoire des récentes attaques jihadistes qui ont eu lieu sur le sol européen : Nice, Berlin, Londres, Hambourg, Stockholm, Paris et Saint-Étienne-du-Rouvray (Normandie). Cependant, les stations qui conduisent à la Passion sont immensément plus nombreuses hors de nos frontières européennes : Nigeria, Irak, Syrie, République centrafricaine, Kenya, Yémen, Congo, Inde, Pakistan, et une très longue liste de douleurs qui, quand nous parlons de terrorisme islamiste, vise principalement les minorités chrétiennes du monde entier. À l’AED, nous voulons pour toujours, et tout spécialement aujourd’hui, nous souvenir de toutes ces victimes dans notre prière.

De notre bureau de l’AED en Catalogne, dont les locaux sont proches du lieu de l’attaque, et des bureaux de l’AED en Espagne et dans le monde entier, nous nous voulons proches, aujourd’hui, des victimes de cette récente attaque, en union de prière avec toute personne de bonne volonté, en priant pour que les chemins de haine et la violence soient rejetés et que le mal soit vaincu par le bien (Rom 12, 21). Nous prions aussi pour que Dieu convertisse les cœurs de pierre des terroristes en cœurs de chair, et demandons spécialement à la Vierge de Miséricorde, patronne de Barcelone, de nous aider à pardonner et à ne pas cesser de répandre le message d’amour de son fils Jésus. »

Javier Menéndez Ros, directeur du bureau espagnol de l’Aide à l’Église en Détresse

Archives