200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Indonésie : « L’État islamique a de plus en plus de soutien ici »

Publié le 16 mai 2018

« Il n’y a jamais eu d’attaque comme celle-ci à Surabaya. Les chrétiens en Indonésie sont désespérés et terrorisés, mais j’ai dit à mes fidèles de ne pas avoir peur. Car c’est précisément ce que les terroristes veulent – nous effrayer » a déclaré à l’AED l’archevêque Robertus Rubiyatmoko, de Semarang, après les attaques de dimanche dernier contre trois églises sur l’île de Java.

L’archevêque a décrit la réaction de la communauté chrétienne locale, après les attentats suicides dramatiques qui ont frappé 3 églises chrétiennes, une catholique et deux protestantes dimanche dernier. À ce jour, le bilan est de 11 morts, dont trois catholiques. Il semble très probable que l’attaque, revendiquée par l’État islamique, a été effectuée par les membres d’une même famille qui était récemment revenue de Syrie. « Malheureusement, en Indonésie nous voyons une augmentation des actions de fondamentalistes Islamiques. L’EI a beaucoup de partisans dans tout le pays et en particulier dans l’île de Java, où Surabaya et Semarang sont situées. Bien que la situation puisse apparaître calme, à tout moment, de telles attaques peuvent soudainement se produire comme cela s’est passé dimanche dernier.»

Compte tenu du danger de nouvelles attaques, les Églises ont invité leurs fidèles à être vigilant et à donner l’alerte s’ils voyaient des personnes étrangères à la paroisse. Certaines églises ont aussi l’intention d’installer des caméras de surveillance vidéo. « Nos fidèles ont peur, mais nous, leurs pasteurs, les invitons constamment à rester calmes. Les terroristes essayent de nous effrayer, mais nous devons rester en paix et prier que Dieu convertisse leurs cœurs », déclare l’archevêque.

Cette situation tragique a permis de montrer la solidarité de la communauté Islamique locale vis-à-vis des communautés chrétiennes et plus généralement l’amélioration des relations interconfessionnelles. « Hier, des chrétiens, des musulmans, des hindous et des bouddhistes se sont réunis devant l’archidiocèse pour prier ensemble, tout comme à Jakarta » a ajouté l’archevêque.
Il a conclu par cet appel : « Priez pour le peuple indonésien et plus particulièrement pour nous chrétiens. Nous faisons face à un moment extrêmement difficile parce qu’il y a tant de terroristes œuvrant dans l’ombre espérant nous terroriser. Priez pour nous, pour que nous puissions vivre dans la paix et la sérénité.

 

Archives