200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Irak : Rameaux à la main, les chrétiens célèbrent leur retour

Publié le 27 septembre 2017

Dimanche 10 septembre, les chrétiens de la plaine de Ninive ont célébré en procession leur retour tant attendu. Le père Halemba, coordinateur des projets au Moyen-Orient pour l’AED, a distribué à cette occasion un olivier à chaque famille, comme symbole du retour des rapatriés à leurs racines.

À Qaraqosh (Baghdeda), la plus grande des villes chrétiennes de la plaine de Ninive, des prêtres et des fidèles ont défilé dans les rues le dimanche 10 septembre, tenant des rameaux d’oliviers à la main et chantant des hymnes en araméen, afin de célébrer leur retour. La procession, protégée par du personnel de sécurité en véhicules blindés, était dirigée par des prêtres tenant des crucifix en l’air. À cette occasion, dans le centre-ville, une messe a été célébrée dans l’église syriaque catholique de l’Immaculée-Conception, un bâtiment profané et incendié par les soldats de l’État islamique. Au cours de la cérémonie, le coordinateur des projets de l’AED au Moyen-Orient, le père Andrzej Halemba, a appelé la foule à pardonner ceux qui les avaient chassés de leurs foyers et attaqué leurs villages. Il a demandé aux rapatriés : « Bien sûr, nous pleurons quand nous voyons la violence qui a été perpétrée, mais nous devons enlever la colère de nos cœurs. Il ne devrait y avoir aucune haine dans nos cœurs. Nous devrions nous réconcilier avec notre voisin. »

« Une merveilleuse façon de marquer notre retour »

Après cela, le père Halemba, qui a organisé les cérémonies en collaboration avec le clergé local, a distribué des oliviers à chaque famille pour symboliser le retour des rapatriés à leurs racines – les communautés dans lesquelles ils ont vécu durant des siècles. Une autre cérémonie de distribution d’oliviers a également eu lieu ce jour-là, dans l’église syriaque orthodoxe de la Vierge-Marie à Bartella, une ville en grande partie syriaque orthodoxe près de Qaraqosh. D’après certaines sources, au moins 2 000 familles – 10 000 personnes – seraient retournées à Qaraqosh, et au moins 500 autres familles – 2 500 personnes – sont attendues d’ici la fin du mois de septembre. L’AED soutient actuellement la reconstruction de centaines de foyers dans un certain nombre de villages à majorité chrétienne de la plaine de Ninive, où des destructions généralisées ont été commises pendant et après l’occupation de la région par l’État islamique entre août 2014 et octobre 2016. L’AED s’est également engagée à réparer les églises de Qaraqosh et Bartella, ainsi qu’à Teleskuf où la restauration de l’église Saint-Georges est déjà bien engagée. Mgr Timotheos Moussa Al Shamany, archevêque orthodoxe syriaque de Bartella, a remercié l’AED d’avoir organisé les cérémonies et aidé à la réparation de leurs foyers en déclarant : « C’était une merveilleuse façon de marquer le début de notre retour dans nos foyers – la terre à laquelle nous appartenons. »

Archives