200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

IRAK : Semer l’espoir pour plus de familles chrétiennes

Publié le 3 juillet 2019

Dans le cadre de son programme de reconstruction dans les plaines de Ninive, en Irak, l’Aide à l’Église en Détresse (AED) restaure les maisons de 41 familles chrétiennes dans la ville de Bartella. Environ 220 personnes supplémentaires bénéficieront de ce projet, le plus récent dans le programme de l’AED, qui a déjà contribué à rénover plus de 2000 maisons dans la région.

Avant l’invasion de Daesh en 2014, Bartella était une ville comptant 3 500 familles chrétiennes (soit environ 17 500 personnes, dont 12 300 syriens orthodoxes et 5 200 catholiques syriaques). Lorsque les habitants sont revenus après la libération de la ville en 2016, leurs églises avaient été profanées, le drapeau noir de Daesh était fixé aux murs de l’église et leurs maisons avaient été incendiées, pillées et endommagées afin d’empêcher à jamais les chrétiens de revenir. D’autres maisons avaient été détruites par des raids aériens pendant les combats.

Lecture de l’Évangile pour ouvrir les travaux

Une cérémonie marquant le début des travaux a eu lieu le 5 juin 2019, débutant par des lectures de l’Évangile et des prières chantées en syriaque, un dialecte néo-araméen. Le père Benham Lallo, représentant le père Benham Benoka, curé de la paroisse n’ayant pu se rendre à l’événement, a dirigé les débats et servi d’interprète pour le père Andrzej Halemba, responsable de la section Moyen-Orient de l’AED. Ce dernier, dans un message adressé aux familles, a comparé les chrétiens irakiens au « familles de l’Ancien Testament », chargées de reconstruire Jérusalem à l’époque du Second Temple.  Les oliviers ont ensuite été bénis et distribués à chaque famille, symbolisant l’espoir que la paix reviendra dans la région, après de nombreuses années de guerre, et que ces arbres, plantés dans les jardins de ces familles, porteront leurs fruits.

À la suite de l’invasion de Mossoul et des plaines de Ninive au cours de l’été 2014, l’AED a fourni de la nourriture, des abris et des médicaments aux chrétiens déplacés et aux autres personnes arrivant à Erbil et ailleurs. Quand les communautés ont commencé à rentrer chez elles après l’expulsion de Daesh, l’Oeuvre a entrepris de reconstruire des maisons, des couvents, des églises et d’autres structures. Les bienfaiteurs de l’AED ont contribué à la reconstruction depuis 2014 à hauteur de 42 millions d’euros.

 

Archives