200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Irak: un an après l'attentat de Bagdad

Publié le 28 octobre 2011

Le 31 octobre 2010, la cathédrale Notre-Dame du Perpetuel Secours, à Bagdad, était prise d’assaut durant la messe par des terroristes ceinturés d’explosifs. Cinq heures durant, ils tiennent en otage les 200 fidèles réunis. 58 personnes trouvent la mort, dont deux jeunes prêtres, le père Taher et le père Wasim, vicaires de la cathédrale (photo ci-dessous).

Le 7 novembre suivant, la France accueillait 35 blessés et 21 accompagnateurs. Pour des raisons de regroupement familial, 36 personnes venaient ensuite les rejoindre. Aujourd’hui, tous ont été soignés. Huit d’entre eux sont repartis en Irak pour des motifs familiaux et professionnels. Les autres ont obtenu le droit d’asile sur le sol français. Ils sont répartis entre Paris, Besançon, Niort, Tous, Pau, et Lille.

**************************

Le père Rafael Kuteimi, curé de la cathédrale de Bagdad, était à la messe lorsque l’église a été prise d’assaut par les terroristes. Un an plus tard, il se souvient.



Découvrez aussi le témoignage de Marie, jeune irakienne réfugiée en France depuis 3 ans.

Archives