200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Irak : un évêque irakien distingué par l’Union Européenne

Publié le 15 octobre 2020

Mgr Najeeb Michaeel, archevêque chaldéen de Mossoul, figure parmi les trois finalistes du Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit décerné par le Parlement européen. La décision sera annoncée le 22 octobre.

I

Lorsque l’État islamique est arrivé à Mossoul en août 2014, Mgr Najeeb Michaeel a organisé l’évacuation des communautés chrétiennes, syriaques et chaldéennes vers le Kurdistan irakien et a sauvegardé plus de 800 manuscrits historiques datant du XIIIe au XIXe siècle. Depuis 1990, il a contribué à la sauvegarde de 8 000 autres manuscrits et de 35 000 documents de l’Église orientale. Cette dernière action lui vaut d’être nominé pour le prix Sakharov. Le prix souligne les efforts de ce pasteur qui, face à la barbarie, a sauvé des manuscrits historiques qui sont si importants pour aider les communautés chrétiennes irakiennes à maintenir leur culture et leur héritage en vie, malgré tous les obstacles », a déclaré Regina Lynch, responsable des projets AED.

« J’ai senti que quelque chose de très dangereux allait arriver »

En 2017, avant d’être nommé archevêque de Mossoul, le prêtre dominicain a montré la collection et a expliqué les détails du sauvetage à l’AED en visite à Erbil : « Juste avant que l’État Islamique ne vienne occuper notre terre, notre monastère, j’ai senti que quelque chose de très dangereux allait arriver. J’ai alors décidé de mettre toutes ces collections dans un grand camion et de les sortir de la vallée de Ninive et de Mossoul pour les mettre à l’abri, ici à Erbil, au Kurdistan. Il est très important pour nous de sauver notre patrimoine et de le garder en sécurité pour les générations futures. La communauté chrétienne ici en Irak n’est pas une communauté nouvelle. Elle est très ancienne, presque 2000 ans. Nous disposons de nombreuses grammaires et de nombreux dictionnaires datant du XIIe et XIIIe siècle, notamment en araméen,

la langue du Christ. C’est notre langue maternelle. Et nous sommes fiers de la préserver. Nous conservons également de nombreuses collections musulmanes du Coran, des Hadis, d’Alfiya Ibn Malik. Et, quelques manuscrits yésidis. »

Le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit est décerné chaque année par le Parlement européen. Il a été créé en 1988 pour honorer des personnes et des organisations qui défendent les droits de l’homme et les libertés fondamentales. Il porte le nom du physicien et dissident politique soviétique Andreï Sakharov. Ces dernières années, des personnalités telles que le Patriarche Louis Sako et Asia Bibi ont également été nominées.

 

 

Archives