200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

La Route du Liban, l’honneur des gens de mer fidèles à leurs frères

Marin au palmarès impressionnant, double vainqueur du Figaro, Jean-Marie Vidal prendra à nouveau la barre cet été, de Marseille à Beyrouth, au profit d’une cause : celle des minorités et des chrétiens d’Orient. Il prend ici la plume pour présenter ce rallye nautique, La route du Liban.

Dimanche 16 juin, une flottille d’une trentaine de navires quittera le port de Marseille à destination de Jounieh, au Liban, porte de ce Proche-Orient déchiré, où son arrivée est prévue aux alentours du 10 juillet.

Trois semaines de navigation d’une rive à l’autre de la Méditerranée pour informer, sensibiliser et mobiliser autour d’une cause majeure qui mérite l’engagement de chacun : celle des minorités et des chrétiens d’Orient, opprimés, chassés, martyrisés, simplement en raison de leur foi.

Face à cette insupportable réalité, ce rallye maritime poursuit un triple objectif :

1/ Affirmer le droit de toute personne de vivre sa religion librement, en paix, sans subir de pressions physiques ou morales ;

2/ Montrer aux populations en difficulté qu’elles ne sont pas abandonnées et, ainsi, leur redonner courage et espoir ;

3/ Leur donner les moyens de rester, ou de revenir, sur la terre de leurs pères : les bénéfices que dégagera ce projet seront ainsi reversés à des associations chrétiennes engagées au Moyen-Orient (l’Aide à l’Eglise en Détresse ; SOS chrétiens d’Orients ; Portes Ouvertes).

Par l’intermédiaire de ces trois associations, La route du Liban pourra apporter un soutien alimentaire aux réfugiés syriens dans la vallée de la Bekaa, participer à la construction d’un foyer d’accueil pour jeunes à Jabbouleh, et fournir des biens de première nécessité aux chrétiens en Syrie.

Trente voiliers vont ainsi parcourir 1700 miles nautiques, faisant escale en Corse (Bonifacio), en Italie (Lipari), en Grèce (Kalamata puis Agios Nikolaos) puis à Chypre, avant de voir apparaitre cette terre mythique pour les marins, le pays des Phéniciens, les pères de la navigation.

À leur bord, 140 marins navigateurs, vont ainsi s’engager. Un engagement, nous le savons, que vous partagez. Un engagement, un esprit de solidarité, propre aux gens de mer, que résument ainsi les paroles de ce chant mythique :

« Sur la mer comme sur terre
Au pays comme à l’étranger
Marin sois fidèle à tes frères
Car tu as promis naguère
De servir et de protéger. » (1)

D’une rive à l’autre de la Méditerranée, ces voiliers porteront des colis de première nécessité, qui seront distribués à l’arrivée à Jounieh, dans la banlieue de Beyrouth, et des dessins, des courriers, rédigés par des enfants, destinés à d’autres enfants.

À ces chrétiens déplacés, réfugiés, éprouvés par la guerre, à ces chrétiens qui se trouvent simplement sur l’autre rive de la Méditerranée, ces voiliers porteront également, surtout, un message d’espérance. Et ce rallye – car il s’agit bel et bien d’un rallye, et non d’une compétition –  témoignera de notre humanité commune, de notre fraternité commune, qui procède du même Père.

Jean-Marie Vidal, animateur de La Route du Liban

 

 

 

Mentions légales | Crédits | Vie privée | Informations Cookies