200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

L’AED à Fatima : Prions ensemble pour la paix

Publié le 18 septembre 2017

Le risque posé par de « nouveaux pouvoirs et des guerres redoutables » a été évoqué mardi 12 septembre, par le cardinal Mauro Piacenza, président international de l’AED et Pénitencier majeur du Saint-Siège, lors du pèlerinage international de l’AED à Fatima. 

Le pèlerinage international de l’Aide à l’Église en Détresse s’est tenu en l’honneur du 70e anniversaire de l’AED et du 50e anniversaire de la première consécration de l’œuvre pontificale à Notre-Dame de Fatima. Le cardinal Piacenza, président international de l’AED, a voulu souligner à quel point « Fatima et l’AED ont de choses en commun ».

Il a souligné que « Fatima est une lumière de charité surnaturelle qui nous soutient toutes les fois que nous tombons », alors que l’AED est une « lumière de charité fraternelle pour ceux qui en ont le plus besoin ».

Parmi ceux qui ont le plus besoin de l’AED, le cardinal estime qu’il est important d’apporter une attention particulière aux chrétiens persécutés, spécialement ceux qui vivent dans les « terres bibliques ». Il a mis en évidence le besoin de préserver une présence chrétienne au Moyen-Orient – spécialement en Irak et en Syrie –, une priorité pour l’organisme en ce moment.

Les liens étroits entre le message de Fatima et l’AED

Le cardinal Piacenza a également décrit quelques aspects du travail déjà en cours auprès de ces communautés chrétiennes, plus particulièrement dans la « reconstruction de maisons et d’églises » qui, a-t-il souligné, est un « effort œcuménique ».

Étaient aussi présents à la conférence de presse, le secrétaire général international de l’organisme, Philipp Ozores, et la directrice nationale du bureau portugais, Catarina Martins. Philipp Ozores a souligné que l’AED soutient actuellement des projets dans 150 pays, un nombre sans précédent, et fait allusion aux liens étroits qui lient l’œuvre internationale et le message donné par Notre-Dame aux enfants bergers il y a cent ans. « Fatima est la clé pour comprendre notre existence », a-t-il déclaré. Mme Martins a quant à elle parlé de « l’importance » de ce pèlerinage et de « l’inspiration que Notre-Dame a été pour nous à travers toutes ces années. » Elle a conclu en promettant que l’AED « va continuer chaque jour à prier pour la paix dans le monde, tout comme Notre-Dame a demandé de le faire ici ».

Archives