200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

NIGER: Libération du père Pier Luigi Maccalli

Publié le 9 octobre 2020

L’AED se réjouit de la libération du père Pier Luigi Maccalli kidnappé au Niger depuis deux ans. Le sort de la religieuse colombienne Gloria Narváez, otage depuis plus de 3 ans au Mali, reste quant à lui encore incertain au moment où nous écrivons ces lignes.

Le prêtre italien Pier Luigi Maccalli, de la Société des missions africaines, a été libéré le mardi 6 octobre, après plus de deux ans de son enlèvement qui a eu lieu dans le diocèse de Niamey au Niger, le 17 septembre 2018. Avec le Père Maccalli ont été libérés, entre autres, la travailleuse humanitaire française Sophie Pétronin, l’italien Nicola Chiacchio et le politicien de l’opposition malienne Soumaila Cissé, comme le précise le communiqué du gouvernement malien que reçu par l’AED.

« Des milliers de bienfaiteurs de l’AED à travers le monde ont prié pour la libération du Père Pier Luigi Maccalli. Notre bureau en Italie a également lancé plusieurs initiatives pour demander sa libération et pour que ce grand missionnaire ne soit pas oublié dans son pays d’origine », déclare Thomas Heine-Geldern, président exécutif de l’AED.

Espoir de libération pour Sr Gloria

« La nouvelle de la libération des otages nourrit le grand espoir que parmi eux se trouve également la missionnaire colombienne Gloria Narvaez Argoti. Malheureusement, nous n’avons pas encore reçu de confirmation de cela », a expliqué Thomas Heine-Geldern.« C’est pourquoi, avec la joie de la libération du Père Maccalli, nous continuons d’être préoccupés par cette courageuse religieuse qui a été enlevée par des groupes djihadistes au Mali depuis plus de trois ans et huit. mois. Mais nous ne perdons pas espoir », a-t-il ajouté.

La dernière actualité de la religieuse date d’une vidéo de septembre 2018 dans laquelle apparaît également la française Sophie Petronin, qui arrive en France aujourd’hui (vendredi 9), et qui est connue pour être le « dernier otage français au monde ». La libération de cette femme humanitaire de 75 ans fait naître l’espoir que Sœur Gloria fasse également partie des otages libérés. Dans la vidéo de 2018, Sœur Gloria dit qu’elle « fait ses valises tous les jours » en attendant sa libération. Depuis, plus aucune nouvelle n’est apparue.

Archives