Notre action au Rwanda

IMG_1808Les atrocités du génocide ont profondément marqué le cœur des Rwandais : c’est pourquoi l’Église s’est engagée à travailler sans relâche pour l’unité, la réconciliation et le pardon.

Géré par les missionnaires pallottins ainsi que par la communauté de l’Emmanuel au Rwanda, le Centre de Réconciliation Jésus Miséricordieux est situé dans la paroisse de Ruhango, dans le diocèse de Kabgayi. Son évêque affirmait lors de l’inauguration : « Nous aimerions que ce Centre nous aide à être libérés intérieurement, pour pouvoir pardonner aux autres. Nous souhaiterions que ce Centre devienne une école de la réconciliation entre les hommes et les femmes, une école d’unité du peuple rwandais ».
18092016-IMG_1661Avec des méthodes spirituelles et psychothérapeutiques, le Centre contribue à la réconciliation véritable et à la guérison intérieure au sein du peuple rwandais à travers l’écoute active. Sont aidés gratuitement tous ceux qui s’y présentent, sans la moindre distinction. Des milliers de personnes en quête de réconciliation s’y rendent chaque mois, notamment pour écouter la prière de guérison, qui fait l’objet d’une grande ferveur. Ces pèlerins, et tous ceux qui veulent se recueillir devant le Saint Sacrement exposé jour et nuit au Centre, ont maintenant à leur disposition 28 chambres et 50 lits. L’AED les y a aidés.

IMG_1677Au Rwanda, Notre-Dame de Kibeho est un lieu d’apparition mariale devenu un haut-lieu de pèlerinage. Pour le Père Pawlowski, recteur du sanctuaire, « Marie guide beaucoup de gens sur la voie de la réconciliation. Ici se produisent des miracles de réconciliation et de conversion. » Dans certains groupes de pèlerins se trouvent d’anciens assassins « qui ont été libérés de prison, à côté de personnes qui, à l’époque, ont échappé à l’horreur. Ils se tiennent maintenant ensemble devant la Mère de Dieu et prient pour la réconciliation ». Le pardon commence « tout d’abord par soi-même. Beaucoup viennent demander le pardon à Dieu par Sa Mère. » Kibeho est une source de grâce pour une société traumatisée. « La Sainte Vierge les console tous ». Parmi les nombreux projets au Rwanda, l’AED a accordé une aide au sanctuaire afin que « l’infrastructure de ce lieu de réconciliation et de pardon puisse être améliorée ».

faire un donEn 2016, l’AED a envoyé 525 333 € pour aider l’Église du Rwanda.

Marc fromager, directeur de l'AED, au sanctuaire de Kibeho, septembre 2016

Marc fromager, directeur de l’AED, au sanctuaire de Kibeho, septembre 2016