200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

PAKISTAN : Les islamistes traquent les proches d’Asia Bibi

Publié le 30 novembre 2018
Acquittée le 31 octobre dernier par la Cour Suprême pakistanaise, libérée de prison le 7 novembre, Asia Bibi est toujours retenue au Pakistan et séparée de ses filles. Celles-ci sont régulièrement menacées.

« Nous avons peur. Ces derniers jours, on a tiré sur le portail de la maison où nous nous trouvons. Nous sommes constamment menacés et, plus d’une fois, j’ai été suivi », témoigne Joseph Nadeem, le responsable de la Fondation Renaissance Education qui prend soin de la famille d’Asia Bibi au Pakistan depuis la condamnation de cette dernière pour « blasphème » en 2010.

«Les islamistes nous traquent »

Aujourd’hui Joseph Nadeem et sa famille vivent avec Esha et Eisham, les filles d’Asia Bibi, et sont en danger. « À peine Asia a-t-elle été acquittée que nous avons dû fuir », explique-t-il. « Elle et son mari se trouvent dans un lieu sûr, protégé par le gouvernement, mais nous ne pouvons pas être avec eux », précise-t-il. Depuis le 31 octobre, date de l’acquittement d’Asia Bibi, ils ont dû changer quatre fois d’habitation. «Les islamistes nous traquent, et à chaque fois que nous nous rendons compte que nous sommes en danger, nous nous échappons immédiatement. Nous ne pouvons même pas aller acheter à manger. Je ne sors que de nuit et le visage couvert », confie le tuteur de la famille d’Asia Bibi.

Asia Bibi est au courant de cette situation dangereuse pour ses proches. «Je l’ai rencontrée dès sa libération, et chaque jour nous parlons avec elle par téléphone. Elle est très inquiète pour ses filles», poursuit Joseph Nadeem.

Une confiance infinie dans le Seigneur

Même si le calvaire de cette famille n’est pas encore terminé, Asia Bibi fait preuve d’une foi et d’une force extraordinaire. « C’est une femme incroyable ! », fait remarquer Joseph Nadeem. « Elle a conservé une foi inébranlable et une confiance infinie dans le Seigneur. Ça peut sembler étrange, mais c’est elle qui nous soutient dans ces moments difficiles. Elle nous invite à ne pas nous décourager et dit que, par rapport à ce qu’elle a traversé, ce n’est qu’un bref moment qui passera vite ».

« L’attention et la solidarité internationales nous réconfortent. Nous sommes reconnaissants envers ceux qui élèvent leur voix pour dénoncer notre situation », déclare par ailleurs M. Nadeem. Il espère « pouvoir quitter bientôt le Pakistan pour vivre dans un lieu sûr » avec tous ses proches. « L’Aide à l’Eglise en Détresse a été le premier organisme à nous offrir l’hospitalité et nous espérons que nos deux familles pourront passer Noël à Rome, avec vous » confie-t-il.

Khadim Hussain Rizvi, chef du principal parti islamiste qui avait appelé à manifester après l’annonce de l’acquittement d’Asia Bibi, a été arrêté dans la nuit du vendredi au samedi 24 novembre. Plus de 300 membres de sa secte ultra-violente ont eux aussi été mis en prison.

Archives