200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Nos actions

8ème année de guerre en Syrie :
l’aide est toujours indispensable

 Damas et Ghouta orientale :
« Les chrétiens vivent dans l’angoisse de la mort »


Mareil-Marly, le 15 mars 2018

Le conflit en Syrie entre aujourd’hui dans sa 8ème année. La situation est très grave. Les tirs de mortiers continuent sans interruption. Les chrétiens vivent dans l’angoisse de la mort. Une religieuse nous a confié qu’elle et ses consœurs ne pouvaient même plus quitter le centre ville pour aller dans les quartiers où vivent beaucoup de chrétiens et de réfugiés de la Ghouta orientale. C’est trop dangereux.

En Syrie, plus d’un million de personnes ont été tuées ou blessées depuis 2011. Et tant de personnes ont été traumatisées. Il va falloir des décennies pour guérir de ces blessures.

Des centaines de milliers de déplacés qui ont trouvé refuge à Damas. Beaucoup d’entre eux ont perdu un proche, ils sont très nombreux à avoir été grièvement blessés lors des attaques. Ils ont tous perdu leur avenir. Nous avons à cœur de prendre ces déplacés en charge. Nous voulons leur apporter un soutien afin qu’ils puissent être soignés dans un hôpital.

Quel est le type d’aide que l’AED prévoit pour Damas ?
Cela fait longtemps que nous sommes actifs dans cette région. Nous avons accordé plus de 21 millions d’euros d’aide d’urgence depuis le début de la guerre. Aujourd’hui, nous aidons des familles chrétiennes en leur fournissant nourriture, vêtements (comme les petites filles en photo ci-dessus) et médicaments. Nous mettons sur pied un accompagnement pastoral et thérapeutique pour ces personnes traumatisées. C’est très important. Nous encourageons le travail des communautés car elles sont essentielles pour l’aide d’urgence. Nous recherchons des possibilités de logement pour les familles de réfugiés. Nous aidons particulièrement ceux qui ont perdu un proche ou qui ont été blessés et ont besoin d’être opérés. Même dans une ville comme Damas, il y a des zones qui sont difficiles d’accès ou délaissées. Ce sont des habitants de ces zones dont nous devons nous occuper.

*************

DERNIÈRES NOUVELLES DE SYRIE :
Quand les bombes ont assombri le ciel


Mareil-Marly, le 22 février,

Chers amis,

Hier, une religieuse de Damas nous a raconté comment elle venait d’échapper de justesse à la mort mardi soir (20 février), avec ses élèves, l’un des jours les plus sombres et les plus meurtriers du conflit dans la capitale syrienne.

Depuis plusieurs jours en effet, une soudaine recrudescence de violence à Damas terrorise les habitants, notamment dans la Ghouta orientale, tenue par les rebelles : plus de 250 personnes ont été tuées au cours de ces trois derniers jours.

Pour décrire la situation dans son couvent du quartier de Bab Touma, dans la vieille ville de Damas, Sœur Annie nous a expliqué : « J’ai vu des gens emmener leurs enfants et courir, une roquette a atterri sur le toit du Patriarcat près de nous. Heureusement, ça n’a pas explosé, sinon nous aurions pu être tués. » Les fenêtres du bâtiment où Sr Annie se trouvait se sont mises à trembler à cause des bombes, à tel point que les élèves ont fui dans les couloirs relativement plus abrités. La plupart des écoles ont fermé.

« Hier, c’était comme l’enfer. Il pleuvait des bombes. Il y avait tellement d’obus et de blessés. Mais nous devons continuer. La vie est plus forte que la mort. Nous ne savons pas combien de temps cette violence se poursuivra, mais elle ne peut pas durer éternellement. Le Seigneur a été bon avec nous. Jusqu’à présent, aucune de nous n’a été blessée, mais tant d’autres ont souffert. S’il vous plaît, priez pour nous. La seule voie pour nous est la prière.  »

Unissons-nous dans la prière pour les victimes de cette dernière attaque, ainsi que pour tous ceux qui souffrent de la persécution et de la violence.

L’AED continue à soutenir les chrétiens qui vivent la guerre civile en Syrie. En 2017, nous y avons réalisé plus de 140 projets : aide d’urgence (nourriture, logement, soins médicaux), aide pastorale, soutien aux religieuses, subsides pour les plus pauvres, rénovation d’églises et de monastères bombardés, etc.

C’est avec votre aide que nous pouvons apporter un soutien aux chrétiens de Syrie qui souffrent et continuent de vivre l’horreur de la violence dans leur vie quotidienne. Soyez assurés que quoi que vous donniez, votre don fera la différence pour les chrétiens dans le besoin.

Mentions légales | Crédits