200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Nos actions

Août 2018 :
Égypte, Pérou, Russie, Inde

Égypte : une bibliothèque pour donner des cours de Bible à des enfants et des adolescents

Héliopolis est une banlieue du Caire qui n’existait pas encore il y a quelques décennies. Son nom provient du fait qu’autrefois, il n’y avait là que l’hôtel Sheraton, à proximité de l’aéroport. Aujourd’hui, c’est un quartier de 400.000 habitants.
L’Église catholique a mis en place là-bas un centre pastoral du nom de « Diakonia Development Center », qui sert les différents besoins pastoraux et sociaux de la paroisse. C’est là que se rencontrent également les enfants du groupe des « bons samaritains ».
Pour les 150 enfants et adolescents de ce groupe, une bibliothèque doit être mise en place dans le centre, afin qu’ils puissent y apprendre à mieux connaître, en particulier, les Saintes Écritures. Il est en effet important que les chrétiens, tout spécialement parce qu’ils sont en situation de minorité, connaissent bien la Bible, compte tenu du fait qu’on leur pose souvent des questions auxquelles ils doivent donner une réponse convaincante. Parfois aussi, ces questions sont provocantes ou manipulatrices, et il est donc important que les enfants chrétiens, dès le plus jeune âge, élargissent et approfondissent leur connaissance des Saintes Écritures et comprennent tout spécialement les passages de la Bible dont les non-chrétiens abusent pour accuser les fidèles chrétiens.

Mais en même temps, les enfants doivent aussi comprendre pour leur propre vie personnelle comment Dieu les guide et comment sa Providence agit. Ils faut qu’ils apprennent à mieux connaître Jésus-Christ et à croire profondément en son amour. Saint Jérôme disait : « Ne pas connaître les Saintes Écritures, c’est ne pas connaître le Christ ». L’AED a promis 3500 € pour équiper la bibliothèque.

Pérou : aide à la formation pour 19 séminaristes d’Amazonie

Le vicariat apostolique de Yurimaguas, à l’est du Pérou, est essentiellement recouvert de forêt vierge. Plusieurs tribus d’amérindiens vivent ici. Environ 224.000 catholiques y vivent dispersés dans une région plus grande que certains pays européens. Ils ne sont pris en charge que par 25 prêtres qui doivent faire des voyages longs, dangereux et pénibles.

L’un des besoins les plus importants du vicariat est donc d’avoir plus de prêtres pouvant administrer les sacrements aux fidèles et se charger de leur pastorale. C’est ainsi qu’a été mis en place un apostolat des vocations qui porte déjà du fruit. En effet, 19 jeunes gens se préparent actuellement à devenir un jour prêtre. Sept d’entre eux suivent encore les deux années préparatoires de propédeutique à Yurimaguas, et les douze autres sont déjà entrés au séminaire du diocèse de Callao où ils étudient.

Dans le passé, ce sont d’héroïques missionnaires européens qui, malgré les difficultés de la situation, ont proclamé la Bonne Nouvelle. Aujourd’hui, les missionnaires sont moins nombreux, et les vocations proviennent des communautés locales que ceux-ci avaient bâties. Les prêtres locaux, qui ont eux-mêmes grandi dans cette région, sont bien sûr idéalement préparés aux conditions climatiques et particularités de la forêt tropicale. Nous voudrions soutenir ces 19 jeunes hommes qui sont en route pour l’ordination, et nous avons promis 5 650 €.

Russie : aide à la subsistance pour 63 religieuses du diocèse de Saint Joseph à Irkoutsk

RUSSIA / IRKUTSK-LAT 18/00278<br /> Existence assistance to 63 sisters of the Diocese of St. Joseph in Irkutsk 2018: Singing with the children

Le diocèse Saint Joseph, situé à Irkoutsk, en Sibérie orientale, est le plus grand diocèse au monde. Avec une superficie de près de 10 millions de kilomètres carrés, il est plus grand que les États-Unis ! 50.000 catholiques, qui sont pris en charge par un peu plus de 40 prêtres, sont éparpillés sur ce territoire. À ces prêtres s’ajoutent 63 religieuses de différentes congrégations, dont le travail est indispensable aux paroisses et qui accomplissent également de nombreuses œuvres de charité, ce qui est une bénédiction, surtout pour les enfants issus de familles brisées, les personnes âgées et malades isolées ainsi que les enfants des rues et les sans-abri.

C’est ainsi, par exemple, que deux sœurs de l’ordre des « Servantes du Saint-Esprit » travaillent dans la ville d’Irkoutsk, dans la paroisse du Cœur Immaculé de Marie, auprès des enfants de familles « difficiles ». Il s’agit d’enfants de familles dans le besoin ou de familles nombreuses, ainsi que d’enfants dont les parents sont alcooliques. Les sœurs ont ouvert une maison appelée « maison de l’espérance ». Les enfants y viennent tous les jours pour faire leurs devoirs, pour manger et pour jouer. Les sœurs organisent diverses activités, étudient avec eux et s’efforcent de créer une atmosphère familiale afin que les enfants puissent vivre ce qu’ils ne vivent pas dans leurs familles.

Les mêmes sœurs de la communauté d’Irkoutsk rendent régulièrement visite aux enfants de la clinique pour tuberculeux et effectuent diverses activités avec eux, et vont également voir les enfants cancéreux à l’hôpital.

A Abakan, les sœurs ont ouvert leur maison aux femmes avec enfants qui n’ont nulle part où habiter. Deux mères s’y trouvent actuellement, avec trois enfants. Les religieuses rendent également visite aux personnes âgées. Nous fournissons une contribution aux frais de subsistance de 63 religieuses de différentes communautés religieuses qui travaillent dans le diocèse de Saint-Joseph d’Irkoutsk. Nous voudrions les soutenir avec 31.500 €. Cela fait 500 € par sœur et par année.

Projet réalisé en Inde : Consécration d’une chapelle dans le village de Vipparu ouest

Le 5 mai 2018 a été un jour de grande fête pour les fidèles de Vipparu ouest : leur belle chapelle toute neuve, qu’ils attendaient déjà depuis 16 ans, a enfin pu être consacrée. Jusqu’à présent, ils n’avaient qu’une très petite chapelle, construite avec de l’amiante, et qui menaçait de s’effondrer à tout moment. Par ailleurs, elle n’offrait pas suffisamment de place pour un nombre de fidèles sans cesse croissant. Cela faisait longtemps que les fidèles rêvaient de construire une nouvelle église. Mais bien qu’ils aient fait de grands sacrifices, leurs fonds n’étaient pas suffisants.

Cependant, leur grand rêve s’est finalement réalisé, car leur curé nous avait demandé de l’aide, et nos bienfaiteurs n’ont pas déçu les fidèles : ils ont offert 10.000 € pour la construction de la chapelle. Les travaux ont été réalisés par les fidèles eux-mêmes, sous la supervision d’un spécialiste de la construction, mais c’est grâce à l’aide de nos bienfaiteurs que les matériaux de construction nécessaires ont pu être achetés.

Vipparu Ouest est un village qui fait partie de la paroisse de Tadepalligudem. Presque tous les habitants de onze villages sont déjà baptisés, et il y a beaucoup de candidats au baptême dans d’autres villages. Le prêtre doit donc rendre visite aux gens dans de nombreux villages.

Cependant, la chapelle reste au centre de la vie ecclésiale, y compris en dehors des messes et des heures de catéchisme. Le curé raconte : « Les fidèles sont pleinement convaincus que c’est là que Dieu demeure. Alors, ils vont dans la chapelle même quand le prêtre ne peut pas venir, et ils déposent leurs soucis devant Jésus ».

La chapelle est consacrée à l’enfant Jésus de Prague, qui est particulièrement vénéré par les fidèles en Inde. En Inde, il y a plusieurs grands sanctuaires consacrés à l’enfant Jésus de Prague. Il s’agit même des plus grands sanctuaires au monde où l’enfant Jésus de Prague soit vénéré. Et de plus en plus de chapelles et d’églises lui sont consacrées jusque dans les régions les plus reculées.

« La consécration a été une journée inoubliable », nous écrit le Père Dharma Raju Matta. Mgr Jaya Rao Polimera était venu spécialement d’Eluru pour consacrer la chapelle. Après la célébration, il a encore pris beaucoup de temps pour écouter les problèmes des fidèles et être proche d’eux.

« Nous aimerions exprimer notre profonde et sincère gratitude pour votre importante contribution à notre mission », dit le curé. Les fidèles prient régulièrement le rosaire pour tous ceux qui les ont aidés !

Mentions légales | Crédits | Vie privée | Informations Cookies