200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Nos actions

Mois missionnaire extraordinaire :
l’AED soutient la Mission dans le monde

Sainte Thérèse de Lisieux, docteur de l’Église et patronne des missions, a résumé le message de sa vie de la manière suivante : « Ma voie est toute de confiance et d’amour. Gardez bien votre confiance. Il est impossible que le Bon Dieu n’y réponde pas, car Il mesure toujours ses dons à notre confiance. La confiance fait des miracles. »

Une maison pour la mission en Bolivie. Sa pierre angulaire est la confiance.

La mission a besoin de confiance en Dieu. Cette confiance permet la construction d’une maison des missionnaires dans la paroisse St Joseph artisan, du diocèse d’El Alto (Bolivie). Les membres de la Communauté Missionnaire du Bon Pasteur y vivront et pourront y étudier. Il s’agit d’un nouveau mode d’instruction et de formation des prêtres et des séminaristes, dans un pays confronté à l’une des crises vocationnelles les plus graves d’Amérique latine.
La présence de différentes classes d’âge dans la communauté permet un échange d’idées et, comme en famille, une éducation mutuelle. Les garçons ont d’ailleurs un tuteur qui les accompagne et les conseille dans leurs questions sur la vie, afin qu’ils puissent non seulement mûrir intellectuellement, mais aussi développer pleinement leur personnalité. Grâce à ce système de tutorat et à cette atmosphère familiale, ils peuvent approfondir leur vocation et l’affermir. La spiritualité de la communauté implique la pauvreté, pour se libérer des choses matérielles ; la chasteté, comme source de vitalité par une plus profonde dévotion à Dieu ; et l’obéissance, comme forme de renoncement à soi-même afin de mieux servir le Christ. Le programme quotidien comprend également des temps de travail manuel, dans les champs ou au jardin, pour assurer la subsistance de la communauté. La maison pour les missionnaires doit être prête en 2020. Ce sera le cœur de la communauté. C’est de là qu’ils seront également envoyés dans d’autres diocèses de Bolivie, en ayant dans le cœur la confiance que Dieu les accompagne. Nous avons promis 26 750 euros pour les travaux.

Madagascar : Mgr Gustavo, prêt à partir avec son nouveau bateau.

Dans le jeune diocèse de Maintirano (Madagascar), Mgr Gustavo Bombin Espino n’avait pas de moyens pour la mission. Et plus de la moitié des Malgaches sont adeptes de religions naturelles. Alors Mgr Gustavo s’est mis au travail. Sa confiance n’a pas été déçue. Dieu donne des vocations. Et les gens souhaitent écouter Mgr Gustavo ainsi que ses prêtres. Il a donc eu besoin d’un bateau stable, avec moteur hors-bord, afin que lui-même et ses prêtres puissent atteindre plus facilement les petites communautés en pleine croissance, le long de la côte et aux abords des rivières. Le diocèse mesure 450 km du nord au sud, il lui faudrait donc trois jours pour le traverser en voiture, et cela coûterait beaucoup plus cher. Nous avons financé le bateau (21 000 euros).

Première évangélisation également dans le centre de l’Inde : l’éparchie de Chanda est terre de mission. Grâce aux enfants des foyers et des écoles, Mgr Ephrem Nariculam, ses prêtres, diacres et religieuses atteignent les familles qu’ils rencontrent dans leurs maisons, donnent des cours de catéchisme aux enfants et aux adultes, distribuent la Bible, préparent au baptême et aux autres sacrements. Ils appellent cela une « mission de base », et ont élaboré un plan d’action sur trois ans. Chanda doit devenir plus chrétienne pour que les gens vivent en paix, confiants en l’Amour de Dieu. Nous soutenons le projet avec 13 500 euros.

« Allez, de toutes les nations, faites des disciples » : la mission de base, en Inde.

Mentions légales | Crédits | Vie privée | Informations Cookies