200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Nos actions

NIGERIA :
Les églises ne doivent pas fermer leurs portes malgré les bombes !


430
églises détruites depuis les élections du 16 avril 2011

14 000 victimes depuis dix ans
250 000 personnes déplacées
1400 tués par Boko Haram depuis 2010
12 États sur 36 appliquent déjà la charia (loi coranique)

Bombes contre les chrétiens

Avec 150 millions d’habitants, le Nigeria compte environ 50% de musulmans et 50% de chrétiens. Les immenses ressources naturelles du pays, au lieu de stimuler l’économie et de sortir la population de la pauvreté, engendrent conflits continuels et corruption. Depuis une dizaine d’années, la naissance de groupes musulmans intégristes a aggravé cette situation. Les nombreuses attaques contre les chrétiens attestent qu’une véritable persécution et volonté de détruire est à l’œuvre. De 2010 à ce jour, plus de mille chrétiens ont été tués et des dizaines de milliers de personnes blessées dans des actes de terrorisme.

 

2012 : UNE LONGUE LISTE DE CARNAGES
En janvier 2012, à Kano, plusieurs bombes explosent simultanément.
Bilan: 165 morts et de nombreux blessés.

En février 2012, un dimanche matin à Jos, un kamikaze lance sa voiture bourrée d’explosifs contre une église, faisant 8 morts et 35 blessés.
En mars 2012
, alors qu’une équipe de l’Aide à l’Eglise en Détresse se trouve au Nigeria, une bombe explose à Jos: 6 morts et de nombreux blessés.

A Pâques, une bombe explose près d’une église à Kaduna: 38 morts et des dizaines de blessés.
En juillet 2012, 37 morts au cours d’attaques perpétrées par des islamistes contre des villages chrétiens près de Jos.
En août 2012, des hommes armés ont ouvert le feu dans une église évangélique nigériane, faisant au moins 19 morts.
Le dimanche 23 septembre 2012, un attentat suicide devant l’église St John à Bauchi, à la sortie de la messe, a fait 4 morts et 46 blessés.


TERREUR RÉPANDUE PAR BOKO HARAM

Les   attaques   terroristes   de   Boko Haram   ont augmenté  de  façon  exponentielle  en  2011  :  Leurs  cibles principales, outre les institutions fédérales, sont les églises et résidents chrétiens des États du centre et du nord, avec l’objectif avoué d’éliminer le christianisme de cette partie du territoire nigérian. Ainsi, la secte ne dissimule pas que la suppression de la culture occidentale et l’exode massif des chrétiens du Nord du Nigeria constituent son objectif final.

? Dans un tel climat, l’Église au Nigeria a plus que jamais besoin que nous lui portions secours.

Exemple de projet soutenu par l’AED : la reconstruction de l’église Sainte Thérèse de Madalla : en savoir plus

 

Notre action pour que survive l’Église au Nigeria

L’AED concentre son aide matérielle à l’Église sur le nord du pays, qui est plus pauvre et plus troublé. Il s’agit de soutenir l’installation des centres missionnaires dans les zones de première évangélisation, aussi longtemps que le les bombardements dureront.  Ils réduisent largement dans cette région le témoignage catholique à une fidélité non-violente au Christ.

 

Dans le nord, l’AED met l’accent sur l’assistance à la formation pour tous leurs séminaristes, ainsi que des offrandes de messe pour les prêtres qui travaillent dans des conditions difficiles et incertaines. Cette aide est d’autant plus cruciale que beaucoup de chrétiens fuient la région, ce qui affaiblit encore plus les fondements financiers de l’Église locale.

 

Nous soutenons aussi les initiatives de dialogue, comme un projet d’atelier sur la construction de la paix par le dialogue inter-religieux pour 225 agents pastoraux, afin de leur fournir des compétences dans la construction de la paix parmi les différents groupes religieux. L’AED prévoit de soutenir dans la durée des projets similaires qui visent à aider l’Église à faire face aux défis lancés par les extrémistes islamiques et autres groupes religieux, qui menacent la fragile coexistence religieuse au Nigeria.

 
Aidez-nous à soutenir la vitalité de l’Église au Nigeria !

Le Nigeria compte seize séminaires où étudient actuellement de nombreux jeunes. A Enugu, dans le sud, le Bigard Memorial Seminary avec 800 séminaristes, est le plus grand d‘Afrique. Ce sont ces jeunes qui vont porter l’Évangile là où aujourd’hui se répandent la violence et la corruption. Pour l’AED, investir dans ces jeunes et leur formation est d’une importance primordiale. Aidez les jeunes prêtres à suivre leur vocation !
Voir une courte vidéo des séminaristes au Nigeria


En 2012, des centaines d’enfants ont perdu leurs parents
, à cause du fanatisme religieux. Sur l’ensemble du territoire du Nigeria, l’engagement de l’Eglise est grand pour offrir l’hospitalité aux orphelins, et de nombreuses maisons ont été récemment fondées. A Emene, dans le sud du pays, les Soeurs de l’Ange Gardien (Motherless Babies Home) ont récemment ouvert une nouvelle maison capable d’accueillir une trentaine d’enfants.

Au nord du Nigeria, l’accès des enfants musulmans à l‘école publique est gratuit. Mais les chrétiens doivent payer leur formation. Il y a plus de quatre  mille écoles catholiques au Nigeria : elles sont ouvertes à des jeunes de toutes confessions. Le personnel qui travaille dans ces établissements est formé dans les diocèses respectifs, à la lumière des valeurs de l’Évangile.


? L’AED a promis aux diocèses du Nigeria plus de 110 000 €, pour de nombreux projets de reconstruction, d’aide aux communautés, aux séminaristes, et au projets en faveur de la paix.

 

«En dépit de la possibilité réelle d‘être victimes d‘une attaque terroriste, les communautés chrétiennes continuent à célébrer la messe du dimanche.»
Père Anthony

Pour que les églises ne ferment pas leurs portes en dépit des bombes, aidez les chrétiens du Nigeria !


 

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie. »

 

 

La situation au Nigeria en images

Ce documentaire de 13 minutes, réalisé avant la série de massacres perpétrés par la mouvance islamiste Boko Haram, présente la situation des relations entre l’Église catholique et l’islam dans le nord du Nigeria : les tensions, les difficultés à surmonter et les efforts de réconciliation.

Nigeria : islam radical et recherche de dialogue (anglais, sous-titres à activer)

L’éducation au Nigeria, un enjeu majeur (en français) :

 

Mentions légales | Crédits | Vie privée | Informations Cookies