200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Nos actions

Pakistan :
Des denrées alimentaires grâce aux offrandes de messe

OBJECTIF :
16 540 €
16 540 € collectés

Le contexte

Le Pakistan, établi en 1947 en tant qu’État laïc, est de plus en plus devenu une République islamique sans équivoque. L’écrasante majorité de la population, 207 millions de personnes, professent l’islam. Les chrétiens, qui sont une petite minorité (1,6 %), vivent dispersés dans tout le pays, souvent dans des zones reculées.

L’Église catholique et la communauté chrétienne en général sont connues pour fournir des services d’éducation et de soins de santé. Les écoles et hôpitaux chrétiens au Pakistan sont considérés comme prestigieux. Ils sont appréciés par les autorités locales pour la qualité du travail accompli au profit de la population locale, quelle que soit sa religion. Cependant, comme dans d’autres pays à majorité musulmane, la liberté religieuse n’est pas garantie et les cas de harcèlement, de menaces de mort et d’assassinats sont omniprésents pour les chrétiens.

Les chrétiens sont constamment persécutés au Pakistan et ont subi des attaques terroristes, faisant du sacerdoce une vocation dangereuse. En tant que minorité et souvent parmi les couches les plus pauvres de la société, les fidèles ne sont pas en mesure de soutenir pleinement leurs prêtres et sont pour le moment poussés davantage dans la pauvreté alors que la pandémie de la covid prive bon nombre de leurs fragiles moyens de survie.

 

Le projet

Le diocèse de Multan est situé dans le sud du Pendjab et est situé entre deux déserts, celui du Cholistan et l’autre de Thal. En raison de son emplacement, le sud du Pendjab est confronté à des conditions météorologiques extrêmes d’été et d’hiver. De plus, de fortes tempêtes de poussière et de vent rendent la vie assez difficile ici.

En raison de ces facteurs, les gens qui vivent ici appartiennent financièrement à la classe moyenne inférieure, et la communauté chrétienne est principalement de la classe pauvre. Beaucoup travaillent sur la terre en tant que fermiers ou font des petits boulots pour gagner leur vie.

La communauté chrétienne vivant dans le diocèse de Multan est dispersée dans des poches sur une vaste zone. Et la densité de chrétiens est également faible par rapport à d’autres diocèses du Pendjab (Faisalabad, Lahore et Rawalpindi / Islamabad). En raison de ces facteurs, les prêtres servant dans le diocèse de Multan ont du mal à gérer leurs paroisses avec leurs revenus. De plus, il n’y a pas de tradition d’intentions de masse. Et bien qu’il y ait de nombreuses demandes de prières, les personnes pauvres n’ont aucune possibilité de payer pour les intentions de masse.

« En tant qu’évêque du diocèse, j’ai vu mes prêtres lutter pour gérer les finances de leur paroisse. Il y en a beaucoup qui reçoivent une subvention du diocèse car elles ne peuvent tout simplement pas joindre les deux bouts avec les collectes du dimanche et de la semaine. Ici, les intentions de messe deviennent une source de bénédiction pour l’entretien du prêtre car, à travers elles, ils sont capables de subvenir à leurs besoins quotidiens et d’avoir un soutien financier pour eux-mêmes. »

Mgr Benny Travas, évêque de Multan

La période de Noël s’annonce difficile et les prêtres du diocèse de Multan ont besoin d’offrandes de messe, pour subvenir aux besoins de leur paroisse et soutenir les familles dans le besoin. Ce projet est particulièrement urgent car il ne s’agit pas seulement de fournir aux prêtres un revenu digne. Les prêtres vont l’utiliser pour soutenir matériellement leur peuple. Car beaucoup ont perdu leurs moyens de subsistance et les familles frappent aux portes des paroisses pour être nourris dans ce moment particulièrement difficile.

 

* pour un projet défiscalisable d’aide auprès de familles dans le besoin

 

 

Mentions légales | Crédits | Vie privée | Informations Cookies