200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

#RedWeek 2020 – Une semaine au côté de l’Église persécutée

Publié le 30 novembre 2020

C’est mercredi 25 novembre (#RedWednesday) qu’a pris fin la #RedWeek, semaine internationale de sensibilisation à la persécution des chrétiens dans le monde et aux problèmes de liberté religieuse, lancée par l’AED.

En Australie, au Canada, en Colombie, au Brésil, en République tchèque, en Pologne, aux Pays-Bas, en Autriche, en Slovaquie, aux Philippines, en Irlande ou au Royaume-Uni, pour ne nommer que quelques pays, des centaines de bâtiments ont été illuminés en rouge, dans ce but, au cours de la semaine. Les cathédrales de Montréal et de Toronto au Canada, la cathédrale de Manille aux Philippines, celle d’Armagh en Irlande, le pont Élisabeth de Budapest en Hongrie, le pont du soulèvement national slovaque et le château de Bratislava en Slovaquie ou la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro au Brésil ont également été illuminés en rouge. Toutefois, en raison de la situation sanitaire, l’évènement n’a pas pu avoir lieu en France cette année.

119 bâtiments illuminés en rouge aux Pays-Bas

Rien qu’aux Pays-Bas, un total de 119 bâtiments se sont joints à l’opération, soit plus du double de l’année dernière. Peter Broeders, directeur de l’AED aux Pays-Bas, a expliqué que ces chiffres « reflètent une inquiétude croissante face à ce que nous voyons dans le monde », où « des gouvernements autoritaires, des groupes terroristes et radicaux s’attaquent aux minorités religieuses », et que « le nombre de personnes victimes de discrimination, persécutées et emprisonnées pour leur foi » augmente.

Maira Shahbaz témoigne en direct

C’est pour cette raison que l’AED a publié cette année dans plusieurs pays à travers le monde le rapport « Set Your Captives Free » (Libérez vos captifs), élaboré par le bureau britannique de la Fondation, afin d’attirer l’attention sur les chrétiens injustement emprisonnés. Lors du lancement du rapport en Angleterre, Maira Shahbaz, jeune chrétienne de 14 ans dont le cas est inclus dans le rapport, a donné un témoignage vidéo en direct du Pakistan. Maira a décrit comment elle avait été enlevée, convertie de force et obligée de se marier contre sa volonté, en plus d’avoir été « victime de chantage, torture et maltraitance ». Ayant échappé à son ravisseur, elle vit maintenant dans la clandestinité. « Nos vies, la mienne et celles des membres de ma famille, sont en danger au Pakistan. Nous recevons constamment des menaces de mort. Nous sommes absolument effrayés et extrêmement préoccupés pour notre sécurité ».

Pour la #RedWeek 2020 au Canada, James Channan, prêtre pakistanais et directeur du Centre pour la paix de Lahore, a également parlé de la discrimination dont sont victimes les chrétiens de son pays : « Nous appartenons aux classes les plus pauvres », a-t-il rappelé. « Nous sommes très souvent victimes de discrimination de la part des autorités et sur nos lieux de travail ». Le Père Channan a également évoqué la loi sur le blasphème, une véritable épée de Damoclès sur la tête des chrétiens. « Cette peur d’être accusé de blasphème est toujours présente chez les chrétiens ».

Les chrétiens du Nigeria sous tension

Pendant la #RedWeek 2020, dans plusieurs pays, la situation préoccupante des chrétiens au Nigeria a été examinée. Mgr Ignatius Kaigama, archevêque d’Abuja, a demandé que l’on prie pour le Père Dajo Matthew, prêtre enlevé à peine deux jours plus tôt, et a rappelé les nombreux autres membres de la communauté chrétienne victimes d’enlèvement. Il a souligné le cas de Leah Sharibu, enlevée par le groupe terroriste Boko Haram, qui représente l’un des cas également inclus dans le rapport présenté. Leah représente un exemple de courage face à l’adversité. Il a également demandé de ne pas oublier les 112 jeunes filles enlevées à Chibok, qui sont toujours portées disparues. Mgr Ignatius Kaigama a évoqué les conflits entre les bergers peuls et les agriculteurs chrétiens, qui continuent de s’intensifier : « Les bergers armés font continuellement des ravages, tuant des gens et brûlant des maisons et des fermes, en particulier dans le sud de Kaduna, dont la population est majoritairement chrétienne ».

Le ministre autrichien de l’Intérieur Karl Nehammer soutient la Redweek

Thomas Heine-Geldern, Président exécutif du bureau international de l’AED, a participé avec le président du Parlement autrichien, Wolfgang Sobotka, à la #RedWeek à Vienne, où ont été illuminés l’église Saint-Charles au cœur de la ville et le parlement au Palais impérial. Le ministre autrichien de l’Intérieur Karl Nehammer a exprimé son soutien au projet : « En participant à cette opération, nous envoyons un signal clair de solidarité avec les chrétiens qui sont persécutés dans le monde entier. Pour nous, le libre exercice de la religion est l’un des piliers d’une démocratie libérale. Toute forme de discrimination fondée sur l’appartenance religieuse doit être fermement rejetée », a déclaré Nehammer.

 

Archives