200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Retour d’AED Mission

Plutôt que de partir en vacances, ils ont choisi de donner trois semaines de leur été pour aider. Aider l’Église et rencontrer des personnes handicapées, des malades, des orphelins, des familles réfugiées irakiennes et syriennes, un peuple isolé… Ils ont vécu des moments intenses, joyeux et émouvants. Extraits de leurs impressions.

Magy, une martyre de 10 ans

Les jeunes d’AED Mission découvrent le mémorial en hommage aux martyrs coptes

« J’ai été très marqué par notre visite de l’église copte qui a subi l’attentat du 11 décembre dernier. » Louis-Etienne, 20 ans, étudiant, se souvient de cette émouvante visite à la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul au Caire. Le gardien de l’église qui leur a exceptionnellement ouvert la porte a perdu son propre frère, Nabil, dans l’attaque qui a fait 23 morts : la douleur dans son regard marque profondément les jeunes.

Hommage à Maguy, martyr de 10 ans

En visitant le mémorial dédié aux martyrs, les jeunes sont émus. Ils prennent la mesure de l’ampleur de ce martyre des coptes en Égypte, le plus grand réservoir de chrétiens du Moyen-Orient. Une jeune femme copte raconte qu’après 55 jours suite aux blessures de l’attentat, la mère de Demiana, 14 ans, a accueilli sa mort comme une grâce : « Elle est au Ciel maintenant, elle ne souffre plus. » Elle ajoute : « Les mères de Demiana et de Magy, 10 ans, ont voulu que les funérailles de leur enfant ne soit pas triste : l’église et le cercueil étaient fleuris, tout le monde était vêtu de blanc pour fêter l’entrée de Magy et Demiana au Paradis. » Les jeunes sont impressionnés par une telle foi.

Alexis auprès des Gumuz

A quelques milliers de kilomètres de là, Gabriel, 27 ans, séminariste, partage la vie des Gumuz dans une région très reculée d’Éthiopie. « Nous avons eu la chance de vivre auprès de missionnaires qui évangélisaient le soir dans les villages, après les travaux des champs », explique-t-il. « J’ai été particulièrement marqué par la première semaine de mission à Gublak, et par cette expérience de première évangélisation à la fois dépaysante et très instructrice pour notre mission de catholiques en France. J’ai été impressionné par la vitalité et la générosité d’une église catholique extrêmement minoritaire et pourtant très jeune et profondément engagée dans le travail social. » Frère Arul, de la communauté St Jean, fait visiter aux jeunes le chantier du couvent financé par l’AED, à Addis Abeba : « C’est une chance de voir un tel projet se construire, c’est concret ! ».

Dans les pas de Jésus

L’équipe découvre le Saint Sépulcre

A Jérusalem, les jeunes ont découvert avec enthousiasme les lieux saints. « C’est impressionnant d’être ici en Terre Sainte, c’est incroyable de se dire qu’on est sur les pas de Jésus, c’est impressionnant. C’est là que tout s’est passé… », s’enthousiasme Sophie. Marie a été marquée par « les nombreux témoignages sur le conflit israélo-palestinien. On réalise alors à quel point on est chanceux de vivre dans un pays en paix, dans lequel on a le droit de circuler, de voyager, de pratiquer sa religion … Comment ne pas être remué par la joie toute simple et vraie de ces personnes, qui ont pourtant vécu des moments très durs et qui encore aujourd’hui souffrent d’une certaine forme de persécution ! »
« Depuis une semaine, il y a des émeutes dans la vieille ville », explique Lisa.  L’équipe entend toute la nuit des coups de feu, mais, très complices, ils n’ont pas peur, alors que les événements se déroulent à quelques dizaines de mètres. « Nous avions une belle harmonie dans le groupe, ce qui nous permettait de nous soutenir, comme maintenant. »

La voix de « ceux qu’on n’entend pas »

Une équipe va rendre visite à une famille de réfugiés irakiens

Guillaume évoque la mission des religieuses qu’il a aidées à Beyrouth. « Tant de moments forts et bouleversants vécus à leurs côtés, parfois tristes, parfois heureux, ne peuvent que nous laisser admiratif et humble devant ces existences vouées à Dieu et au service du prochain. Nul doute que nous en serons à jamais marqués et transformés. Elles désirent être la voix de ceux que l’on n’entend pas. Leur travail est continu, et les nombreux sourires et remerciements qu’elles reçoivent suffisent à combler leur existence d’une joie illimitée. » Pour lui, le Liban est le dernier bastion chrétien au Moyen-Orient (…) « J’ai pris conscience de la gravité de la situation pour les chrétiens et la nécessité pour nous français d’agir et de prier. »

Joie et foi malgré la pauvreté

AED Mission en Inde

Capucine, 21 ans, partie en Odisha en Inde, raconte : « Ce qui m’a le plus marqué est la joie des enfants malgré leur pauvreté, les liens profonds que nous avons noués rapidement avec eux, et le dévouement essentiel dans ce pays des gens d’Église auprès de tous. Sans les communautés catholiques là-bas, il n’y aurait pas toutes ces écoles avec une réelle éducation, ni ces hôpitaux, ni ces internats, ni ces centres sociaux…  J’ai aussi été profondément touchée par la foi brûlante des Indiens, même en minorité et persécutés ils sont fiers d’être catholiques. Je prends cela comme un exemple comme nous, qui sommes si souvent « tièdes » alors que nous ne risquons pas notre vie en France en pratiquant notre religion. »

Une jeune volontaire AED Mission se recueille

Sophie, en Terre Sainte, estime que  cette expérience « fait beaucoup réfléchir sur soi, la notion de bonheur, d’hospitalité. Nous, Occidentaux on croit avoir raison sur plein de de choses, mais au final c’est eux, qui n’ont rien, qui nous enseignent l’essentiel  ». Les jeunes d’AED Mission ont vécu un moment inoubliable. Pour la plupart, cette expérience les a transformés intérieurement. « Je vais rentrer changé », « j’essaierai d’aider beaucoup plus les autres ici en France », « je penserai différemment aux achats futiles », « ma foi a été vraiment renforcée en voyant comment ils la vivent ici » « J’essaierai de vivre plus intensément chaque moment, en rentrant, et d’arrêter de ne faire que me projeter », « grâce à un séminariste de mon équipe, j’ai pu renouer avec ma foi »…

« Si vous souhaitez vous engager auprès d’AED Mission, sachez que c’est une expérience pleine de surprises et très enrichissante : n’hésitez pas, foncez ! » clament unanimement les jeunes des six équipes.

Lire plus de témoignages

Informations et questions : mission@aed-france.org

« Magy est notre 26ème martyr. Je suis sûr que la Vierge Marie a reçu son âme pure avec une grande joie dans le Paradis. Seigneur, aie pitié de notre peuple, nous sommes tous préparés à verser notre sang pour Toi. » Prière copte
Mentions légales | Crédits