200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

SYRIE : 6000 chapelets bénis par le Pape pour les victimes du conflit

Publié le 29 août 2019

Le 15 août, jour de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie, le pape François a béni 6000 chapelets lors de la prière de l’Angélus sur la place Saint Pierre. Ils seront remis le 15 septembre à des personnes dont les proches ont été enlevés ou tués pendant la guerre en Syrie. Une intiative spirituelle organisée par l’AED, en lien avec les Églises catholique et orthodoxe du pays, dans le cadre d’une campagne de prière intitulée « Console mon peuple ».

Fabriqués à Bethléem et à Damas, ces chapelets constituent, selon le pape François, « un signe de ma proximité avec nos frères et soeurs en Syrie ». Et de poursuivre : « Nous voulons continuer à prier le chapelet pour la paix au Proche-Orient et dans le monde entier ».

15 août, 15 septembre

Bénis par le pape le jour de l’Assomption, ces chapelets seront distribués dans diverses paroisses syriennes le 15 septembre, journée de commémoration des « Sept Douleurs de la Vierge », aux familles des victimes de la guerre. Un signe de réconfort, destiné à favoriser la réconciliation dans ce pays durement éprouvé par la guerre. Ce jour-là, pendant les offices et les processions, les fidèles prieront pour les défunts et leurs familles. Le pape François, lui aussi, continuera de participer à l’initiative : lors de la prière de l’Angélus du 15 septembre, il bénira l’icône de « Notre-Dame des Douleurs, consolatrice des Syriens »

Avant la prière de l’Angelus, le Président exécutif de l’AED international, Thomas Heine-Geldern, ainsi que plusieurs directeurs nationaux européens de l’AED, ont rencontré le Pape à la résidence Sainte Marthe, la maison d’hôtes du Vatican. Lors de l’audience, le Pape François a loué le travail de la fondation et cette initiative œcuménique : « Je remercie l’AED pour tout ce que vous faites. Quand nous prions avec le peuple syrien, nous nous rapprochons d’eux. « 

Le soutien du Pape et de l’Eglise universelle

Le Président de l’AED, Thomas Heine-Geldern, a été ému par le soutien du Pape à cette initiative : « Le Saint-Père a approuvé et soutenu notre engagement envers la Syrie et le Proche-Orient lors de diverses réunions. Il l’a encore dit aujourd’hui. Les chapelets bénis montrent aux personnes qui pleurent des victimes de la guerre que le Pape et toute l’Église sont avec elles, priant pour elles et les soutenant. C’est une grande consolation ».

Depuis le début de la guerre en 2011, l’aide à la population en détresse en Syrie est au centre du travail de l’AED. Grâce à la générosité des bienfaiteurs, l’association a pu soutenir pendant cette période un total de 850 projets au profit des Syriens, à hauteur de 35 millions d’euros, permettant ainsi à de nombreuses familles chrétiennes de rester dans leur patrie. Cette aide a été fournie dès le début dans le cadre d’une étroite coopération œcuménique entre les Églises catholique et orthodoxe. Pour Thomas Heine-Geldern, « l’argent ne suffit pas. En plus de l’aide matérielle, le peuple syrien a besoin d’un soutien spirituel et moral, parce qu’il vit une situation désespérée. C’est ce qu’apportent l’AED et ses bienfaiteurs du monde entier. »

 Pour regarder l’Angélus du 15 août : cliquer ici

Archives