200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement > faire un don

Vacances: Quelques lectures à ne pas manquer !

Publié le 24 décembre 2020

En cette période de vacances pour certains, voici quelques lectures que nous vous recommandons dans le dernier numéro de notre magazine d’information L’Église dans le monde:

J’ai pardonné (Notre coup de cœur)

Fouad Hassoun
Éditions Mame, novembre 2020, 239p., 14,90€ (en vente à l’AED)

Libanais maronite brillant, promis à une carrière d’ophtalmologue, Fouad Hassoun a perdu la vue lors d’un attentat à Beyrouth. Tandis que ses proches se lamentaient, il a repris pied après sa convalescence, assurant qu’il fallait se réjouir d’être encore en vie. Mais sa guérison n’a pu être complète que quand il a décidé de pardonner au poseur de bombe. L’énergie positive qui émane de son autobiographie, sa confiance farouche en le destin du Liban sont comme un baume sur le cœur de ce pays meurtri, que l’on pourrait croire condamné au regard des actualités.

 

Dieu m’a saisi. Hier musulman, aujourd’hui prêtre catholique

Adrien Mamadou Sawadogo
Éditions des Béatitudes, octobre 2020, 98 p., 9,50€

Né au Burkina Faso, musulman pratiquant, l’auteur a connu une expérience mystique qui l’a bouleversé et l’a engagé à suivre le Christ. Contre l’avis de sa famille et de ses amis qui ne comprenaient pas son évolution, il a été baptisé, puis ordonné prêtre. Son récit, dans sa fraîcheur et sa simplicité, délivre un acte de foi brut, où transparaît le courage d’un homme qui a maintenu son cap contre toute logique humaine. À ceux qui le prennent à parti, et qui qualifient son histoire « d’insensée », il répond « oui »… avec un sourire lumineux !

 

 

Du fanatisme. Quand la religion est malade

Adrien Candiard
Éditions du Cerf, sept 2020, 90 p., 10€

Voici un nouvel essai du père dominicain, tout aussi percutant que les autres et très accessible. Sans tabou, le Frère Adrien rentre dans le sujet délicat du fanatisme par une approche originale, celle de la théologie. A travers les pages, le chercheur nous donne des clés de compréhension sur le fanatisme, abordant la question de la violence des religions et particulièrement de l’islam. Tout en rappelant que « le fanatisme n’est pas la conséquence d’une présence excessive de Dieu mais d’une marque de son absence », Adrien Candiard invite le lecteur à une profonde réflexion sur sa propre foi.

 

 

Mgr Vladimir Ghika, vagabond apostolique

BD de Gaëtan Evrard et Louis-Bernard Koch
Éditions du Triomphe, 2020, 39 p.,  17€ (port inclus, vendue à l’AED)

Prince roumain, Vladimir Ghika est né à Constantinople. Baptisé selon le rite orthodoxe, il est ordonné comme prêtre catholique du diocèse de Paris, à 50 ans. En 1939, missionnaire en Roumanie, alors que la guerre éclate, il choisit d’y poursuivre son ministère et de soutenir l’Eglise gréco-catholique. En 1952, il est arrêté, torturé et après un simulacre de procès, il meurt en prison deux an plus tard. Reconnu martyr de la foi, il est béatifié le 31 août 2013 par le pape François. Une BD à découvrir dès la jeune adolescence.

 

 

Mesopotamia. Une aventure patrimoniale en Irak

Pascal Maguesyan
Éditions Première Partie, 2020, 256 p., 39 €

Le photographe arménien Pascal Maguesyan rend hommage aux communautés chrétiennes et yézidies d’Irak en présentant près de quarante monuments à la manière d’un catalogue d’exposition, avec une notice richement détaillée, des photographies et témoignages. Les cartes et frises chronologiques sont précieuses pour appréhender l’histoire et la culture de chacune de ces communautés. Rédigé en français, anglais et arabe, ce « beau livre »  veut maintenir vivante la mémoire de ces minorités et passionnera les amoureux du patrimoine, les passionnés de l’histoire des religions et de la photographie documentaire.

 

Dernières nouvelles avant la fin du monde

Natalia Trouiller
Éditions Mame, octobre 2020, 91 p., 11,90€

Faire rire en parlant de la mort et de l’au-delà c’est le pari réussi de Natalia Trouiller. Dans ces sept nouvelles écrites avec humour, l’auteur réussit à nous donner envie d’être au jour du Jugement dernier ! Les anges s’affairent, Marie elle-même est un peu débordée. Comment ne pas se retrouver dans ces personnages qui patientent : devant un ange à l’esprit délicieux, la mère de famille qui espère retrouver son fils tragiquement disparu, la brigade des jeunes hommes riches confrontée à une dernière manœuvre du Tentateur, l’avocat qui prépare son ultime plaidoirie, etc. Une lecture spirituelle, dans tous les sens du terme.

 

 

Archives